Publicité

L’Olympique lyonnais condamné pour « discrimination sexuelle »

Le club de football, accusé de « discrimination sexuelle » par une ancienne joueuse, devra verser 3 500 euros de dommages et intérêts à la plaignante, selon le jugement rendu par le tribunal de Lyon mercredi 29 novembre.

Une ancienne joueuse du centre de formation de l’Olympique lyonnais a obtenu gain de cause. Le club était accusé de « discrimination sexuelle », et le tribunal judiciaire de Lyon a tranché mercredi 29 novembre, selon les informations de France Inter. Lina, aujourd’hui âgée de 21 ans, qui est passée par l’OL en 2017, dénonçait l’absence de convention pour les jeunes filles, contrairement aux garçons qui en bénéficient. Pour cause, cet accord permet aux adolescents d’être protégés en cas de résiliation. Cette footballeuse avait été remerciée par téléphone après un an de formation dans le cadre d’une dénonciation d’agressions sexuelles de son coach sur une coéquipière, rapporte « Le Figaro Lyon ». L’OL devra donc payer 3 000 euros de préjudice moral et 500 euros de perte de chances, ains que le remboursement des frais de justice qui s’élève à 3 000 euros.

Une ligue professionnelle prévue pour juin 2024

Dans son jugement consulté par nos confrères, le tribunal indique que la jeune fille, alors âgée de 15 ans lors de son recrutement, a « pu bénéficier de l'accompagnement de cette structure, au même titre que les garçons tant d'un point de vue sportif, que médical ou scolaire ». En revanche, « comme toutes les filles et à l'inverse des garçons lorsqu'ils intègrent le centre de formation, aucune convention de formation (…) n'a été proposée à sa signature et à celle de ses parents ».

La...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi