Publicité

L’œil de la styliste : « Mon ventre me donne des complexes »

On le trouve rarement trop plat. On lui reproche de vivre sa vie et de se faire remarquer au détriment de notre garde-robe. Et si on l’habillait avec plus de joie ?

« Il a porté trois enfants, je devrais le remercier au lieu de le fustiger, me confie Kareen, 44 ans, en dévoilant un ventre qui l’empêche de fermer son jean fétiche. Cet hiver, j’ai encore gonflé et je sais encore moins comment m’habiller. Mes pantalons me compriment, je me sens boudinée et empêchée de porter les vêtements qui me plaisent. Je ne supporte pas les culottes gainantes et le jour où j’ai essayé une tunique ample, une jeune fille m’a cédé sa place dans les transports. Non, je n’attends pas mon quatrième enfant ! Plus que les fesses rebondies, je trouve que le ventre rond donne une image peu flatteuse : même si je fais un peu de sport et relativement attention à ce que je mange, j’ai l’impression qu’il me fait passer pour une fille qui se laisse aller et ne prend pas soin d’elle. Finalement, je suis en paix avec lui lorsque je suis enceinte parce que personne ne va me juger. »

Kareen n’a pas tort : aujourd’hui, les critères de beauté glorifient certaines rondeurs (des seins généreux et des fesses voluptueuses) à condition de présenter une taille fine et des abdos toniques. Il faudrait avoir le ventre aussi plat que ceux de Kim Kardashian ou Beyonce au retour de la maternité. Un fantasme bien peu réaliste. Malheureusement, dans les esprits, un ventre mou et rond est synonyme de négligence : on ne sait pas se tenir, on mange trop, on est flemmard… Il est montré du doigt lorsque « l’épreuve du maillot de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr