Publicité

Est-ce que l’on transpire plus avec des poils sous les bras ? Une dermatologue répond

La transpiration est un phénomène naturel qui permet de réguler la température du corps. La sueur est sécrétée par différentes glandes en fonction de la zone, et celle des aisselles provient des glandes apocrines. Si tout le monde transpire, cette dernière peut être plus ou moins abondante et plus ou moins odorante en fonction des personnes.

Si vous transpirez beaucoup sur cette zone, vous vous questionnez peut-être sur des petits ajustements à faire pour limiter le phénomène. Et dans votre viseur : vos poils. Certaines personnes font le choix de les garder, comme Angèle ou Deva Cassel, et d'autres préfèrent au contraire les retirer. Mais sont-ils réellement responsables de la transpiration ? On fait le point avec Dr Nina Roos, dermatologue.

"Les poils ne vont pas engendrer plus de transpiration", entame Dr Roos. "Ils sont plutôt impliqués dans les odeurs, mais ce n'est pas systématique car nous n'avons pas tous la même flore", poursuit la médecin. En effet, elle rappelle que la transpiration odorante est causée par la présence de bactéries. Or, ces dernières "peuvent s’accrocher dans les poils, donc cela peut souvent donner lieu à une transpiration un peu plus odorante, tout comme cela peut parfois gêner l'efficacité d'un déodorant. Mais la présence ou non de poils n'est pas liée à la quantité de sueur".

D'autres raisons peuvent en revanche expliquer une transpiration importante au niveau des aisselles. "Il faut prendre en compte des facteurs génétiques, hormonaux, l'émotivité (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite