Publicité

L'Américaine Olivia Rodrigo s'engage toujours plus pour le droit à l'IVG

L'Américaine Olivia Rodrigo s'engage toujours plus pour le droit à l'IVG - BestImage, Action Press / Bestimage
L'Américaine Olivia Rodrigo s'engage toujours plus pour le droit à l'IVG - BestImage, Action Press / Bestimage

Popstar aussi iconique pour la génération Z qu'une Billie Eilish, la chanteuse Olivia Rodrigo ne se contente pas de balancer un punk rock nostalgique et furieux : elle s'engage, aussi, pour les droits fondamentaux des femmes, dans une Amérique meurtrie.

Pas besoin de vous faire un dessin sur la situation pitoyable des droits des femmes aux Etats-Unis... Mais au cas où : depuis le 24 juin 2022, la Cour Suprême a révoqué l'arrêt Roe vs Wade qui accordait aux Américaines le droit d'avorter légalement dans tout le pays. Un mois plus tard, un rapport du Guttmacher Institute, institut de recherche et de statistiques dédié au contrôle des naissances et aux données relatives à l'avortement, rapportait que 43 cliniques situées dans onze Etats différents avaient déjà arrêté de pratiquer des avortements.

En juillet de la même année, la Caroline du Sud interdisait toute diffusion d'informations à propos de l'IVG, et censurait carrément la diffusion desdites infos sur le web. Six mois plus tard, en Idaho, la Cour suprême statuait cela : "il n'y a pas de droit constitutionnel à l'avortement". L'an dernier, une mère était condamnée à 2 ans de prison pour avoir aidé sa fille de 17 ans à interrompre sa grossesse. Et voilà le contexte global dans lequel s'inscrit la tournée de concerts d'une jeune chanteuse devenue icône : Olivia Rodrigo.

Aussi admirée par la génération Z que Billie Eilish, la jeune femme est l'adepte d'un punk rock jubilatoire qui vient moderniser celui d'une Avril Lavigne aux enjeux de son époque. Et elle est profondément engagée. Alors que le recours à l'IVG est menacé, la chanteuse a décidé... De distribuer gratuitement des préservatifs et des pilules contraceptives lors de ses concerts !

...

Lire la suite


À lire aussi

"Il a été terrible" : Sophie Marceau tacle Gérard Depardieu, objet d'une nouvelle plainte
"Je verrai toujours vos visages" : pourquoi les lycéens adorent le film ? ils racontent !
Jeanne Balibar lumineuse dans ce beau portrait de femme à découvrir en salles