"L'amour n'existe pas juste entre les hommes et les femmes" : dix couples gays se marient à Hong Kong et célèbrent leur fierté

Dix couples LGBT+ se sont mariés collectivement à Hong Kong mardi en visioconférence avec les Etats-Unis, une cérémonie imaginée tout autant pour partager leur bonheur que sensibiliser l'opinion publique, faute d'ouverture du mariage aux couples...

Dix couples LGBT+ se sont mariés collectivement à Hong Kong mardi en visioconférence avec les Etats-Unis, une cérémonie imaginée tout autant pour partager leur bonheur que sensibiliser l'opinion publique, faute d'ouverture du mariage aux couples de même sexe dans la région chinoise.

Pour Daisy Ko et Dark Chan, leur union est le fruit d'un rêve mûri depuis des années.

"C'était la promesse que je lui avais faite et aujourd'hui nous l'avons fait (...) Je suis tout excitée et vraiment heureuse", s'émeut Dark Chan, 45 ans, auprès de l'AFP.

Le soutien envers le mariage pour tous à Hong Kong s'est accru durant la dernière décennie: 60% des habitants du centre financier méridional chinois y étaient favorables en 2023, selon un sondage conduit par trois universités.

Davantage de couples LGBT+ réfléchissent à se marier depuis une décision historique de la justice locale l'an dernier, qui a ordonné une meilleure protection des droits des couples de même sexe, ont relaté mardi les organisateurs de l'événement nommé "Fierté de se marier".

Ce mariage collectif était l'occasion non seulement de célébrer un moment de joie en famille et entre amis, mais aussi de sensibiliser l'opinion publique, selon sa co-organisatrice, Kurt Tung.

"Il n'y a jamais eu de mariage collectif LGBT+ à Hong Kong (...) (L'événement) est important pour la communauté", raconte Mme Tung, qui a cofondé une entreprise d'organisation de mariages LGBT+.

"J'espère qu'un jour tout...

Lire la suite


À lire aussi

"La place des femmes est à la maison" : cette équipe indigène de softball féminin a défié le machisme au Mexique
En cinq ans, le RN a gagné dix points dans l'électorat féminin : pourquoi les femmes votent extrême droite ?
Est-on condamné·e à finir solo quand on cherche l'amour à Paris ?