L'artiste Joséphine Baker entrera au Panthéon le 30 novembre

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·1 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Chanteuse, danseuse et meneuse de revue franco-américaine, Joséphine Baker fera son entrée au Panthéon le 30 novembre prochain, comme le révèle le Parisien. Véritable symbole de la lutte pour l’égalité, elle sera la première femme noire à faire son entrée au Panthéon. 

Emmanuel Macron dit oui

C'est le 21 juillet dernier, à l'Elysée, que le président Emmanuel Macron aurait accepté de panthéoniser la célèbre artiste. Ce jour-là, le chef de l'Etat aurait reçu plusieurs personnalités publiques venues plaider la cause de Joséphine Baker. Parmi elles, l'auteur Pascal Bruckner, le chanteur Laurent Voulzy, et Brian Bouillon-Baker, un des fils de Joséphine Baker. Cet entretien faisait suite à une pétition lancée par Laurent Kupferman il y a deux années de cela. Cette pétition avait rassemblé 38.000 signatures.

Une décision qui semble logique car le président n'a jamais caché combien il trouvait Joséphine Baker inspirante et impressionnante. Il le confiait d'ailleurs, il y a quelques semaines de cela, à notre micro lors d'une interview sur les femmes qui comptent

« Dans les femmes que je n’ai pas connues, mais que je trouve inspirantes pour l’époque que nous vivons (…) il y a Joséphine Baker parce qu’elle a eu tous les courages et toutes les audaces. Elle est assez synthétique de ce qu’est être française, elle qui était américaine : à la fois la résistance, ce combat pour l’universalisme, une forme de générosité, une...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles