Publicité

Cette lauréate d’un prix littéraire prestigieux reconnaît que ChatGPT a écrit une partie de son roman

Cette auteure japonaise, lauréate du prix littéraire Akutagawa, l’équivalent du Goncourt en France, a avoué avoir eu recours au logiciel d’intelligence artificielle générative ChatGPT pour quelques passages de son livre « Tokyo-to Dojo-to ».

Le prix littéraire Akutagawa, qui est le plus prestigieux au Japon (l’équivalent du prix Goncourt en France) a été remis mercredi 17 janvier à l’écrivaine Rie Kudan, 33 ans.

A découvrir également : c’est quoi le « sensitivity reader » auquel font appel certains écrivains, et qui divise le monde littéraire

Le jury a récompensé son roman futuriste baptisé Tokyo-to Dojo-to (La Tour de la compassion de Tokyo, en français) en disant qu’il est d’une telle perfection qu’il est difficile d’y trouver des défauts. L’auteure a ensuite déclaré lors d’une cérémonie qu’elle avait utilisé un logiciel d’intelligence artificielle et qu’elle avait « employé tout le potentiel de l'IA pour écrire ce livre » et d’ajouter qu’ « environ 5% du livre est constitué de phrases générées par l'IA" citées mot pour mot ».
Pour l’instant, l'organisation du prix Akutagawa n'a pas souhaité commenter les déclarations de la lauréate.




Entretenir de « bonnes relations » avec l'IA

Rie Kudan a expliqué qu’elle converse souvent avec l’intelligence artificielle qui lui permet de se confier et de dire des choses intimes dont « elle ne peut parler à personne d'autre ». Parfois, certains dialogues de son livre récompensé sont des retranscriptions de ces échanges avec le logiciel d’IA.
Son roman futuriste a pour thème une tour-prison conçue par une architecte mal à l'aise dans une...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi