Laurent Kérusoré victime d'homophobie : "J'ai terminé plusieurs fois à l'hôpital"

French actor Laurent Kerusore poses during the opening ceremony of the 60th Monte-Carlo Television Festival in Monaco, on June 18, 2021. (Photo by Valery HACHE / AFP) (Photo by VALERY HACHE/AFP via Getty Images)
L'acteur Laurent Kérusoré a été victime de plusieurs agressions homophobes. (Photo by VALERY HACHE/AFP via Getty Images)

Alors que la série "Plus Belle La Vie" s'apprête à tirer sa révérence, les téléspectateurs auront droit à un prime exclusif, ce mardi 5 juillet 2022. Laurent Kérusoré, star de la série, sera évidemment de la partie. L'acteur, qui incarne un personnage homosexuel depuis 17 ans dans le programme, est un fervent défenseur des droits LGBTQIA+. Il faut dire que lui-même a souvent été confronté à la violence de l'homophobie.

Si l'homosexualité est (enfin) de mieux en mieux acceptée en France, les agressions homophobes sont encore légion, et Laurent Kérusoré en a malheureusement fait l'expérience à plusieurs reprises. L'acteur, lui-même homosexuel (et récemment séparé de con compagnon), incarne depuis 2005 le personnage de Thomas Marci dans la série "Plus Belle La Vie". Un personnage homosexuel, ce qui représentait un sacré défi à l'époque du lancement de la série. Depuis, le comédien s'est servi de cette renommée acquise pour devenir l'un des porte-paroles de la communauté LGBTQIA+, aussi bien à travers son rôle que dans la vraie vie. Mais son engagement lui a valu bien des attaques.

Vidéo : "Le premier pédé de la télé française" : Laurent Kerusoré ne cache pas une fierté

17 agressions et plusieurs passages à l'hôpital

Dans une interview accordée à Gala en 2021, l'acteur a témoigné des agressions dont il a été victime, et évoque des chiffres qui font froid dans le dos : "J’ai vécu 17 agressions. Dont 4-5 fois où j’ai terminé à l’hôpital… Bizarrement pour un hypersensible, je suis très fort. Je pleure trois jours et après ça passe. Je ne veux pas déprimer pour ce genre de choses. J’ai aussi reçu des menaces de mort, mais vous voyez, je suis toujours vivant." Des agressions homophobes qui lui laissent un goût amer, mais pas suffisamment pour qu'il perde espoir envers les Français : "Je tiens à préciser, quand c’est une minorité. Le Français n’est pas homophobe, c’est cette minorité, et celle-ci n’aime personne."

En 2017, Laurent Kérusoré avait confié à Public avoir eu particulièrement peur pour sa vie à l'époque de la loi du Mariage pour tous : "J'en ai marre d'être parfois le punching-ball de la connerie de certains. Un jour, je me suis même retrouvé dans le coffre d'une bagnole ! J'ai cru que j'allais crever." Deux ans plus tard, il prenait la décision de quitter Marseille pour s'installer à la campagne, lassé d'être la cible constante des homophobes. Il avait expliqué son choix à Télé-Loisirs : "Je continue de me faire insulter dans la rue tous les jours."

Une série qui change les choses

Laurent Kérusoré a toujours été très fier de faire partie du casting de la série culte, d'autant qu'il estime que cette dernière a fait beaucoup de bien au public. En 2016, sur le plateau de "Vivement Dimanche", il affirmait déjà : "Plus Belle La Vie étant une série calendaire, qui suit le calendrier, il y a beaucoup de fans qui changent d'opinion, et la série peut faire changer des vies. Donc on a pris trois sujets (dans le cadre d'une conférence autour de la série, ndlr) : le harcèlement, les troubles du comportement chez l'enfant et l'homophobie. Et moi, je suis concerné, évidemment. On a rencontré trois fans dont la vie a changé grâce à Plus Belle la Vie, dont un dont le problème d'homophobie s'est réglé grâce au mariage de Thomas à la télé. C'est vraiment sur tous les sujets de société, et on parle de tout."

Sur Instagram, à l'occasion d'une campagne pour Urgence Homophobie, il avait d'ailleurs expliqué : "À l'époque, disons que je me cachais peut-être encore derrière mon personnage pour défendre la cause. Je ne pensais pas que j'allais vivre autant de choses après. J'en ai pris plein la tronche, donc je reste solidaire de tous les gens qui en prennent encore plein la tronche. Vive nous, vive vous, vive Plus belle la vie de dénoncer ces choses-là et à bas les homophobes !"

La fin de Plus Belle La Vie, un coup dur ?

Alors que "Plus Belle La Vie" devrait s'arrêter très prochainement, l'acteur, qui officie dans la série marseillaise depuis 2005, ne cache pas son inquiétude. "Je vis au jour le jour, donc mon énergie est vouée à Plus belle la vie jusqu'en septembre. Après, c'est un saut dans l'inconnu. Je pense que ça va être compliqué, mais je m'y attends", a-t-il déclaré à Gala. "Cet arrêt est douloureux car en 18 ans, ma vie s'est construite autour de la série : les voyages, les rendez-vous. En 18 ans, on se crée une famille, des amis, des habitudes... Là, je vais en profiter pour voyager mais je serai de retour en janvier, on sait jamais. Je ne veux cependant pas me plaindre, car j'ai pu vivre 18 ans sans ne jamais chercher du boulot, mais je suis intermittent, c'est le jeu ; mais émotionnellement parlant, ce sera compliqué quand même." En 2021, il avait déjà confié ses regrets au magazine : "Aucune proposition en 17 ans. Je suis marqué ‘Thomas Marci’. Je suis l’acteur qui a joué pour la première fois un homosexuel dans une série en France, tout le monde me dit que j’ai été courageux, mais personne ne m’engage." Avec l'arrêt de la série, il espère donc recevoir des propositions pour de nouveaux projets rapidement.

À LIRE AUSSI

>> "Je me suis encore fait avoir..." : Laurent Kérusoré a rompu avec son compagnon, il s'explique

>> Plus belle la vie : la fin confirmée ? Laurent Kérusoré confirme l'arrêt... et se rétracte !

>> Laurent Kerusoré en larmes pour la fin de "Plus Belle la vie"

À voir également : "Je me suis encore fait avoir..." : Laurent Kérusoré a rompu avec son compagnon, il s'explique

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles