Laurent Ournac : ce sentiment de "honte" qu’il a ressenti après sa sleeve

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·5 min de lecture
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
PARIS, FRANCE - OCTOBER 07:  Laurent Ournac poses during the 'Dances With The Stars' photocall on October 7, 2015 in Paris, France.  (Photo by Aurelien Meunier/Getty Images)
Laurent Ournac : ce sentiment de "honte" qu’il a ressenti après sa sleeve gastrectomie (Photo by Aurelien Meunier/Getty Images)

Ce lundi 25 avril 2022, la série phare de TF1, Camping Paradis, est de retour ! L’occasion de revenir sur le combat de Laurent Ournac qui, il y a quelques années, a subi une opération chirurgicale visant à réduire son estomac. À ce sujet, le comédien n’a jamais eu de tabous, délivrant même des messages ô combien importants.

Souvenez-vous : au début des années 2000, en plein essor de la télé-réalité, TF1 diffuse "Mon incroyable fiancé". Une émission aussi farfelue que son personnage central, Laurent Ournac. Depuis, ce dernier a su rebondir et profiter de sa notoriété de plus en plus grandissante pour s’imposer dans le paysage médiatique. Depuis plus de 15 ans maintenant, Laurent Ournac incarne le rôle de Tom Delormes dans la série phare de la première chaîne, Camping Paradis. Côté vie privée, celui qui a dit "oui" à Ludivine en 2014, et est papa de deux enfants, mène une bataille pour préserver sa santé…

Vidéo. Laurent Ournac se confie sur son combat contre l’obésité : "C’est dur de se voir reprendre des kilos"

"C'est une renaissance, cette opération"

En juin 2015, Laurent Ournac a en effet subi une intervention chirurgicale appelée gastrectomie longitudinale, ou sleeve gastrectomie. Et c’est donc après une ablation de 80% de son estomac que l’acteur apparaissait changé, avec 50 kilos en moins. "Très honnêtement, je n'ai pas du tout hésité. Je me suis toujours vu grossir avec les chiffres sur la balance parce que je me suis toujours régulièrement pesé. Mais bon, malheureusement je n'avais pas la méthode pour... Moi, je dis souvent que c'est une renaissance, cette opération. Je me dis qu'aujourd'hui, je vais pouvoir vivre la vie que j'ai toujours voulu avoir" expliquait-il alors dans l’émission de France 2, "Toute une histoire".

S’il avait opté pour une intervention chirurgicale, c’est parce que Laurent Ournac dit avoir "toujours été au-dessus de la courbe du poids", et a rencontré des difficultés pour en perdre : "Quand on se rend compte qu'on doit perdre 50 ou 60 kilos seul, avec un régime, en se disant 'je dois manger des haricots verts vapeur et du poisson vapeur' ça parait tellement inaccessible qu'on se dit ‘il faut que je trouve le moyen de me faire aider’."

À l’époque, Pierre Ménès, lui-même passé par une sleeve gastrectomie, avait félicité Laurent Ournac, tout en prévenant les mauvaises langues : "Je le félicite, parce qu'il faut vraiment être le dernier des neuneus pour croire qu'il suffit de se faire opérer et que, six mois après, tout est parti. Tu ne peux plus rien bouffer, tu passes des semaines à gerber, c'est une forme de mutilation. Je lui tire mon chapeau." Ce que pointait du doigt le journaliste, c’est malheureusement ce qu’a vécu Laurent Ournac quelques temps après son opération, comme beaucoup d’autres avant lui…

Vidéo. "Ce n'est pas la sleeve qui m'a guérie"

Le contrecoup

Cinq ans après son opération, en 2020, Laurent Ournac expliquait à Voici avoir "repris un peu de poids" depuis. Une situation qui l’avait alors particulièrement affecté : "Ce qui est horrible, c'est la culpabilité, la honte de revenir voir les médecins qui t'ont opéré. Tu peux être tenté de refaire des régimes soi-disant miracles pour maigrir vite avant les rendez-vous bilan. Sauf qu'on sait bien qu'après, on regrossit encore plus". En plus de cela, il y a l’image publique à gérer lorsqu’on est un personnage de notoriété sur le petit écran français depuis de nombreuses années. "J'ai perdu beaucoup de poids, mais parce que j'en avais envie, quitte à perdre la bonhomie et quitte à ce que ça change des choses dans mon image et donc dans mon travail. Quand j'en ai parlé à l'époque, et à TF1 et sur 'Camping', je leur ai dit : 'J'ai fait le choix de faire cette opération'. Les conséquences étaient déjà mesurées. Je leur ai dit : 'Si ça à un moment, ça doit de notre côté nous arrêter, ça sera le moment d'arrêter'. Parce qu'effectivement, ça paraît dingue de se dire : le public va se détourner parce que je prends des kilos ou je perds des kilos" confiait-il en 2021 sur les ondes de M Radio.

Il ne suffit pas d’une opération chirurgicale pour combattre l’obésité morbide. Et Laurent Ournac ne le sait que trop bien. Depuis 2015, il a repris du poids. Et quand le sujet est abordé, il n’hésite jamais à livrer un message sans filtre et particulièrement important : "Là, je suis dans la phase où j’en reprends, ce qui est très difficile. Parce qu’il y a le regard qui dit ‘Ah il avait perdu, mais il a repris quand même.’ Les réseaux sociaux sont terribles pour ça, parce qu’autant ma balance me le rappelle régulièrement, mais les réseaux sociaux me le rappellent aussi" déclarait-il en juin 2021 sur Europe 1.

En plus de la reprise de poids, il faut donc faire face aux critiques et au jugement des autres, encore plus lorsque l’on est un personnage public. Laurent Ournac fait d’ailleurs souvent l’objet des réflexions déplacées de ceux qui le "préféraient" quand il était "très gros". À ceux-là, le comédien répond de la meilleure des façons : "C’est aussi une question de santé. Quand on est dans une situation qui s’appelle l’obésité morbide, où tous les facteurs de crise cardiaque, cholestérol, diabète sont multipliés (…) forcément, on ne le fait pas que pour l’esthétique ou l’image." Et quoiqu’il en soit, peu importe les raisons de ce choix, elles appartiennent à Laurent Ournac, lui seul.

À lire aussi :

>> Comment "Mon incroyable fiancé" a propulsé la carrière de Laurent Ournac

>> Le beau message de Laurent Ournac pour fêter les 10 ans de sa relation avec son épouse

>> Laurent Ournac sur son surpoids : "C'est dur de se dire que le corps dont on ne voulait plus est en train de revenir"

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles