Le BDSM, est-ce pour tous ?

Le bondage, domination et sado-masochisme, n’est certes pas pour tous, puisqu’il s’agit de mêler la domination à la souffrance. Pourquoi alors est-ce de plus en plus évoqué dans les pratiques sexuelles ? Brigitte Lahaie donne son avis.

Crédit : Getty
Crédit : Getty

Sans doute parce que la sexualité ne consiste pas uniquement à faire l’amour dans la position du missionnaire pour avoir des enfants ! Mais peut-être aussi parce qu’on peut le pratiquer de manière soft, juste pour le fun. Qui n’a pas eu envie un soir de griffer, mordre, attacher ou taper son ou sa partenaire ?

De plus en plus, on comprend et on accepte que le sexe entre humains a une part sauvage qui peut apporter beaucoup de fantaisie et donc de plaisir. Laisser un peu exprimer la bête qui est en nous est source de plaisir.

“Cela peut être angoissant”

Néanmoins, je ne vous conseille pas de répondre à une annonce sur Internet d’un dominateur qui vous propose de pratiquer ces jeux BDSM car vous risqueriez fort d’être surpris par cette sexualité un peu particulière. Bien sûr, chez les initiés, les règles sont strictes et il n’y a pratiquement pas de dérives mais pour un novice, cela pourrait être très déroutant, voire même angoissant.

Je pense tout particulièrement au bondage. Cela consiste à attacher son partenaire avec des cordes. Il s’agit presque d’un art car les liens doivent répondre à des rituels particuliers. En fait, la personne attachée se sent prisonnière et cette sensation provoque des plaisirs intenses. Sauf que cela peut aussi être totalement terrifiant. Et j’ajouterai dangereux avec un inconnu !

En tout cas dans les love shops le ventes de ces accessoires suivants ; fouets, menottes bandeaux, piercing ne cessent d’augmenter.

Alors n’hésitez pas à introduire un peu de ces jeux avec votre partenaire, mais je conseille de commencer de manière anodine. Pourquoi ne pas utiliser un foulard ou une cravate pour attacher les poignets ? Vous pourrez même vous en servir comme d’un fouet pour une gentille fessée. Ainsi, cela paraîtra soudain et non prémédité. Ce qui vous permettra de voir si votre partenaire est apte à entrer dans ces jeux spéciaux. Sinon, vous saurez qu’il vaut mieux éviter de rapporter une paire de menottes ou un bandeau dans la chambre à coucher !

Pour en savoir plus :

  • Le dvd du film Maîtresse de Barbet SCHOERDER

  • Osez le bondage de Axterdam aux éditions la Musardine

  • Une paire de menottes en fausse fourrure et un bandeau en satin

Brigitte Lahaie

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles