Léa Seydoux : ses rares confidences sur son compagnon Adrien Meyer et leur fils

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
·5 min de lecture
Getty
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

Actrice française très convoitée, Léa Seydoux est de retour au cinéma dans "James Bond : mourir peut attendre". Une vie médiatique qu'elle tient à l'écart de son compagnon Adrien Meyer et de leur fils George. Ce qui ne l'empêche pas de faire quelques confidences sur sa vie de famille.

À l’affiche du nouveau James Bond, Léa Seydoux retrouve son rôle de femme fatale. Si à l’écran, elle joue le nouvel amour de l’agent 007, dans la vie de tous les jours la comédienne est en couple avec Adrien Meyer, "l’homme de sa vie". Entre eux, tout a vraiment commencé en 2015. "Ça a été un coup de foudre en deux temps. Il y a quelques années, je l'ai fréquenté une première fois. Il était un peu jeune; moi, pas très mature non plus et absorbée par mon travail. Bref, on s'était ratés. J'avais vaguement gardé contact avec lui. Un jour, nous nous sommes recroisés. Et là, je me suis dit : 'C'est lui!’", s’est-elle souvenue dans les colonnes de Paris Match la même année. Si le cinéma "est une histoire de séduction", en amour "c'est moi qui choisis", a-t-elle assuré.

Vidéo. Léa Seydoux : 4 infos à connaître sur l'actrice

Si en 2015, elle espérait qu’Adrien Meyer devienne le père de ses enfants, l’année suivante, elle a fièrement dévoilé son ventre rond lors du Festival du film de Toronto. "Avant, j'en voulais cinq, comme ma mère. Aujourd'hui, la question de la surpopulation me semble trop angoissante pour procréer sans se soucier du reste. À la limite, adopter me semblerait presque plus sage". Quant à sa grossesse, elle s’en est réjouie dans les colonnes du Madame Figaro : "Depuis que je suis enceinte, j'oublie tout. (...) Je suis bien. Je ne peux rien dire d'autre. Je suis très heureuse, vraiment. Le bonheur l'emporte sur tout, sur les tracas. Je me sens prête, totalement prête. J'ai toujours voulu, depuis que je suis petite, avoir des enfants. J'aime ça".

Léa Seydoux et l'éducation "non genrée" de son fils

En janvier 2017, elle a donné naissance à un petit George qu’elle tient éloigné de l’agitation médiatique. Dans les colonnes de Psychologies magazine, elle s'est souvenue des moments qui ont précédé son accouchement, et notamment de ses craintes : "Je n'ai pas peur de l'accouchement, mais de l'amour que je vais ressentir. J'étais terrorisée à l'idée de rencontrer la personne dont je savais que je l'aimerais plus que tout au monde". Sur sa vie de maman star, l'actrice de La vie d’Adèle a avoué au Madame Figaro : "Ce n'est pas toujours facile d'être parent". "On est l'objet adoré et détesté. Le lien est passionnel. Je veux que mon fils soit respectueux, des femmes comme des hommes". Ainsi, elle a expliqué ne pas vouloir le "genrer" : "Il aura la liberté d'être qui il veut, de s'habiller comme il veut, d'aimer qui il veut. Je souhaite qu'il acquiert le goût de la liberté".

Vidéo. Léa Seydoux "terrorisée" juste avant son accouchement

Léa Seydoux et Adrien Meyer bientôt mariés ?

"Mon fils est encore mieux que ce que j'imaginais. Notre empathie est telle que je connais ses désirs, ses rêves et ses peurs. Jamais je ne lui ai parlé comme à un bébé, et il s'exprime comme un petit gars de six ans. Mais je lui laisse sa place d'enfant, son insouciance", a ajouté celle qui se donne le droit d’être "une maman imparfaite". "L'amour que j'ai pour mon fils dépasse tout ce que j'ai pu connaître. Même si je trouve qu'être une mère est éreintant, difficile et très éprouvant ! Franchement, certains jours, je n'en peux plus !" Avant d'ajouter : "Des années en arrière, je me disais : 'Quand je serai mère, je ne ferai pas ceci, je ne serai pas cela.' Eh bien, si : je fais et je suis tout ça. J'ai toujours eu à coeur d'apprendre à mon fils à devenir autonome et à avoir confiance dans les autres. Je l'ai emmené partout très tôt, pour qu'il rencontre d'autres cultures, entende d'autres langues... Je suis contente de voir qu'il n'a pas peur des gens". Récemment, elle s’est réjouie d’assister à la première rentrée des classes de son fils : “Peut-être parce que j’en ai eu une expérience désastreuse (...). Je préfère voir l’école comme quelque chose d’amusant, avec curiosité, plutôt que par obligation”.

Quant à sa vie de couple qu'elle "adore", Léa Seydoux a déclaré au magazine Marie Claire sur le mariage : "À un moment, j'ai voulu, puis plus, mais peut-être un jour. J'adore la vie de famille, mais après, l'idée du couple... en fait, ce qui est flippant dans le couple, c'est le regard social, la morale qui va avec. Mais si on se dit qu'un couple, c'est partager quelque chose avec la personne qu'on aime, c'est génial". Affaire à suivre.

À lire aussi :

>> 007 Spectre (France 2) Léa Seydoux tétanisée face à Daniel Craig : "On aurait dit une gamine"

>> 007 Spectre - Léa Seydoux : le fiasco de sa première audition

>> Léa Seydoux revient sur le tournage atroce de La Vie d’Adèle avec Abdellatif Kechiche

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles