Publicité

De l'engin à essence à l'aspirateur-robot : histoire et évolution de l'aspirateur

Ce précieux allié de l’entretien de la maison est tellement banal aujourd’hui qu’on en oublie qu’il est le fruit de bien des expérimentations. Succédant à des essais peu concluants de machines mécaniques à soufflets ou à manivelles, le premier aspirateur motorisé est mis au point et breveté par l’ingénieur anglais Hubert Cecil Booth en 1901. Loin de l’appareil moderne, il s’agit d’un imposant engin à essence tiré par des chevaux, nécessitant l’intervention de deux personnes. Stationné dans la rue, il fonctionne avec de longs tuyaux que l’on introduit par les fenêtres du bâtiment à nettoyer.

Six ans plus tard, James Spangler, un concierge de grand magasin américain allergique à la poussière, met au tapis l’invention de Booth en concevant le premier aspirateur portable. Il se compose d’un balai à succion, d'un moteur électrique de ventilateur, d’une caisse à savon et... d’une taie d’oreiller qui fait office de sac filtrant. En 1908, l’entrepreneur William Hoover, cousin par alliance de Spangler, rachète ses brevets à l’inventeur et commercialise l’aspirateur sur le marché américain. Après des débuts timides, il fait mouche auprès des ménagères.

Perfectionnant l’invention de Spangler, notamment grâce au tuyau amovible imaginé en 1936, Hoover parvient à la faire entrer dans la plupart des foyers américains. Dans le langage courant, en anglais, aspirateur se dit d’ailleurs hoover ! Par la suite, un autre nom va toutefois se faire sa place dans l’histoire de l’aspirateur, celui de James (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite