Publicité

Pince à épiler : l'erreur à ne plus faire quand on l'utilise, selon cette dermatologue

On ne le répètera jamais assez : rien de plus naturel que les poils ! Ils peuvent d'ailleurs apparaître sur de multiples zones, du menton aux tétons, en passant par le ventre et les aisselles. Il n'est évidemment absolument pas indispensable de s'en débarrasser (il y a des poils ne doivent d'ailleurs surtout pas être retirés), certaines préfèrent tout de même en épiler quelques uns.

Rasoir, cire, crème dépilatoire, épilation définitive ou pince à épiler, il existe de nombreuses techniques. Si vous êtes plutôt sensible, certaines astuces permettent de réduire la douleur. Pour enlever des poils épars ou ceux situés sur une zone qui requiert de la précision, ou sur peau fine et fragile, comme pour les sourcils, vous avez sûrement le réflexe de vous munir en priorité de votre pince à épiler.

Le média américain Well and Good a recensé les principales erreurs qui sont commises lors d'une séance d'épilation maison. Et lorsque l'on utilise une pince à épiler pour retirer quelques poils, un geste serait primordial, selon le Dr Lynn McKinley-Grant, dermatologue. Ainsi, il faudrait systématiquement veiller à maintenir la peau de la zone que l'on s'apprête à épiler, en l'étirant avec la main qui ne tient pas la pince. "Le follicule pileux descend profondément dans la peau", explique la médecin. Si vous maintenez la peau tendue, l'espace que doit traverser le poil pour sortir sera donc réduit, poursuit le Dr McKinley-Grant.

En procédant ainsi, l'extraction du poil est facilitée et le risque (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite