Les hommes utilisent également Photoshop, d’après cet influenceur fitness

L’influenceur fitness Shan Michael Hefley mise sur la franchise. (Photo: Shan_hefley via Instagram)

On entend rarement parler de boulettes Photoshop réalisées par des hommes ou de mannequins hommes qui accusent une marque d’avoir modifié leur apparence sans leur permission. En réalité, les images retouchées concernent généralement les femmes, qu’elles aient donné leur permission ou non.

Cependant, les hommes font eux aussi appel à Photoshop afin de transformer leur apparence sur les réseaux sociaux. En effet, un influenceur sur Instagram pense que cette technique concerne autant les hommes que les femmes.

Jeudi, la personnalité fitness Shan Michael Hefley a partagé deux selfies quasi identiques sur Instagram. Les deux images montrent S. Hefley torse nu, musclé et barbu, mais on remarque une différence de définition et de saturation sur les photos. Il confie ainsi en légende à gauche “SANS RETOUCHE” et à droite : “RETOUCHÉE”.


“Jeudi franchise !!” a-t-il confié. “À gauche, mon apparence au quotidien. La photo n’est pas du tout retouchée”. Il affirme retoucher ses photos “car en tant qu’artiste, il aime modifier les looks et les effets d’une photo, il ne s’agit pas de mentir”.

Indépendamment de la raison, il tenait à rappeler à ses fans que les images sur Instagram ne sont pas aussi parfaites qu’elles peuvent le sembler. “Alors, souvenez-vous que dans 99 % des cas, il ne s’agit pas de la réalité lorsque vous consultez vos comptes Instagram et que vous comparez votre corps à celui des autres”.

Ses 43 000 followers ont visiblement apprécié sa franchise. “Merci pour ton honnêteté Mike!! Je vois tellement de gens utiliser photoshop sur leurs photos”, a confié un follower appelé Josh. “Tu es incroyable sur les deux, mon frère. Tes retouches permettent simplement d’accentuer les ombres et les formes. Rien à voir avec ceux qui retouchent trop leurs photos et qu’on ne reconnaît même plus à la fin”, a confié un autre adepte de fitness.

“J’ai quasiment reçu 100 % de réactions positives. Les gens apprécient l’honnêteté”, confie S. Hefley à Yahoo Lifestyle.


Avouer que ses photos sont retouchées est important, voire courageux, sachant que les réseaux sociaux peuvent être particulièrement cruels. Certaines femmes avouent utiliser cette technique, mais les hommes ont également besoin de se libérer de cette pression d’être toujours parfait. “Sur mon compte Instagram, j’ai envie d’être aussi ouvert et franc que je le souhaite, comme je le suis dans la vie”, confie S. Hefley. “Je souhaite faire savoir à mes followers que je suis une personne de confiance lorsqu’ils suivent ma page et ma vie”.

Shan Hefley confie que la transformation de ses images est une question d’art. “Personnellement, je modifie surtout mes photos pour qu’elles soient plus artistiques”, a confié l’homme de 55 ans. “Je n’utilise pas Photoshop pour sembler plus musclé, plus séduisant ou moins vieux. Je modifie plutôt l’éclairage et les détails, car j’aime le ‘look’ du résultat”.

Il explique qu’il joue sur son bronzage sur Instagram, même si ses articles sont “très fidèles” à son apparence au quotidien. “Ceux qui me voient en chair et en os constatent que je ne suis pas aussi bronzé que sur mes photos”, confie-t-il, “mais ils ne risquent pas d’être déçus en voyant ma musculature”.

Avoir l’air bronzé est important à ses yeux : “La définition des muscles ressort mieux sur une peau bronzée”, confie S. Hefley. “Attention, je ne change pas complètement la teinte de ma peau, juste un peu. Plus un muscle est défini, plus il semble imposant”.


Shan Hefley confie qu’il ne se sent pas forcé d’avoir telle ou telle apparence pour les réseaux sociaux, mais qu’“il est important d’avoir une musculature bien dessinée, vu qu’il a des followers à motiver et qu’il s’agit du look qu’ils recherchent”.

Cependant, il admet que les hommes ressentent une certaine pression, tout comme les femmes, sur les plateformes sociales. “J’adorerais avoir une page avec plus de 100K followers et un physique en granit. Mais, je préfère montrer à mes followers qu’ils peuvent me ressembler à 55 ans”.

Shan Hefley confie qu’il a toujours retouché ses photos. “Je répète qu’il ne s’agit pas de cacher quoi que ce soit”, précise-t-il. “J’aime être un peu créatif, ajuster certains détails et la saturation des couleurs, jamais la taille”.

Il ajoute : “Si vous souhaitez avoir une certaine influence, les “dad bods” sont peut-être à la mode, mais vous ne deviendrez pas un influenceur comme ça”.

Maggie Parker