Publicité

Les selfies pourraient être utilisés pour détecter certains types de cancers

Une nouvelle appli affirme être capable de détecter le cancer du pancréas à l’aide d’un simple selfie [Photo : Pexels]
Une nouvelle appli affirme être capable de détecter le cancer du pancréas à l’aide d’un simple selfie [Photo : Pexels]

Les selfies semblent n’avoir qu’un seul but : assouvir notre quête égocentrique de ‘likes’.

Cependant, des scientifiques ont découvert que votre caméra avant pourrait avoir une toute nouvelle utilité.

En effet, des chercheurs de l’université de Washington affirment avoir créé une appli qui permet de détecter le cancer du pancréas à partir d’un simple selfie.

Comment cette nouvelle technologie « miracle » fonctionne-t-elle ? C’est tout simple.

Biliscreen (le nom de l’appli) analyse l’intensité de la décoloration jaune dans le blanc de l’œil.

La décoloration, également connue sous le nom de jaunisse, est généralement repérée chez les jeunes enfants, mais peut également être un symptôme du cancer du pancréas.

L’appli pourrait apparemment détecter des signes de jaunisse avant qu’ils ne soient visibles à l’œil nu, remplaçant ainsi le diagnostic du médecin.

Le cancer du pancréas est associé à des chances de survie limitées en raison des diagnostics tardifs [Photo : University of Washington]
Le cancer du pancréas est associé à des chances de survie limitées en raison des diagnostics tardifs [Photo : University of Washington]

Biliscreen a correctement identifié des « cas inquiétants » dans quasiment 90 % des cas, au cours d’un test effectué auprès de 70 personnes.

Il s’agit d’une grande nouvelle dans le monde de la médecine, car le cancer du pancréas est actuellement associé à un taux de survie de cinq ans dans seulement 9 % des cas. En réalité, la maladie est généralement difficile à déceler.

« Le problème avec le cancer du pancréas, c’est qu’il est souvent trop tard lorsque les symptômes apparaissent », a confié Alex Mariakakis, principal auteur de l’étude.

« Le but est d’aider les gens à effectuer ce test tout simple une fois par mois, depuis le confort de leur maison, et ainsi de détecter la maladie assez tôt pour prévoir des traitements susceptibles de leur sauver la vie ».

Qui aurait cru que les selfies finiraient par être aussi importants ?

Lauren Sharkey