Publicité

L'horreur : l'Ouganda vote la peine de mort pour les homosexuels

L'horreur : l'Ouganda vote la peine de mort pour les homosexuels - Adobe Stock
L'horreur : l'Ouganda vote la peine de mort pour les homosexuels - Adobe Stock

C'est officiel, le Parlement de l'Ouganda a adopté une loi renforçant la criminalisation de l'homosexualité, jusqu'à... la peine de mort. Une certaine idée de l'enfer.

C'est écrit : le 21 mars, le Parlement de l'Ouganda a adopté une loi renforçant la criminalisation de l'homosexualité. Autrement dit, l'homosexualité est désormais passible de prison de vie... Mais également de peine de mort. 387 députés ont voté en faveur de ce renforcement ultra-punitif de la loi.

Contre combien de voix d'opposition ? Deux seulement. Oui, il faut le lire pour le croire.

Cependant, cette loi doit encore l'obtenir l'aval du chef de l'Etat Yoweri Museveni, à qui il reste tout juste un mois pour la valider... Ou pas. "Si elle est promulguée cela pourrait donner carte blanche à la violation systématique de presque tous les droits humains", a déploré le Haut-Commissaire de l'ONU aux droits de l'Homme, Volker Türk, comme le relève le magazine des cultures LGBTQ Têtu.

Peut également être puni de six mois de prison quiconque ne dénoncerait pas un homosexuel, et de dix ans, quiconque organiserait un mariage de couple de même sexe. Même peine pour celles et ceux qui choisiraient de simplement louer une chambre à un couple gay. Très inquiétant.

"L'un des pires textes du genre dans le monde"

Il faut dire qu'en Ouganda, l'homophobie est largement banalisée, depuis des années. En 2019, détaille France 24, ONG et militants s'inquiétaient déjà d'un état des lieux alarmant : recrudescences des attaques contre les personnes LGBT, actes de torture, banalisation totale de l'homophobie dans les discours des politiques (comme ceux du...

Lire la suite


À lire aussi

Mais dans quelle mystérieuse série Netflix pourra-t-on voir Jenna Ortega ?
Le cyberharceleur de Sandrine Rousseau condamné à un an de prison avec sursis
"C'est compliqué" : pourquoi Emilie Fanich (Familles nombreuses) galère à allaiter son neuvième enfant