Publicité

Lily-Rose Depp : accusée d’être « privilégiée », elle se défend

Dans une interview accordée au magazine « i-D », Lily-Rose Depp s’est confiée en toute franchise sur les critiques qu’elle reçoit depuis son enfance vis-à-vis de la notoriété de ses parents.

À l’occasion de la sortie prochaine de la nouvelle série « The Idol » de Sam Levinson, dans laquelle elle donnera la réplique au chanteur The Weeknd, Lily-Rose Depp a accordé une interview au magazine anglo-saxon « i-D », ce lundi 20 février. Au cours de l’entretien, la fille de Vanessa Paradis et Johnny Depp a encore une fois évoqué la polémique des « nepo babies ». Expression désignant quelqu’un ayant atteint sa position grâce à sa famille. Accusée à de nombreuses reprises d’être « privilégiée » grâce à la notoriété de ses parents, Lily-Rose Depp s’est défendue et assume ce statut.

Lire aussi >> Couple de légende : Johnny Depp et Vanessa Paradis, un coup de foudre prémédité

« L’enfance la plus ‘normale’ possible »

Jeune actrice et ambassadrice de la maison de couture Chanel, elle assure avoir dû faire ses preuves dans les domaines de la mode et du cinéma. Accusée d’être déconnectée de la réalité, Lily-Rose Depp indique : « Je suis très prudente sur ce sujet maintenant. J’ai le sentiment que mes parents ont fait le meilleur qu’ils pouvaient pour m’offrir l’enfance la plus ‘normale’ possible. » Avant de reconnaître : « Et manifestement, ça n’était pas une enfance classique. » « Je sais très bien que mon enfance n’a pas ressemblé à celle des autres. Mais en même temps, c’est la seule que j’ai connue, donc je dois m’en accommoder », ajoute-t-elle.

...Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi