Lucite estivale : comment prévenir cette allergie au soleil ?

·1 min de lecture

C'est la plus fréquente des photodermatoses. La lucite estivale bénigne touche environ une femme sur 10 (ayant plutôt entre 15 et 35 ans) chaque été. Bien qu'on l'appelle souvent "allergie solaire", la lucite estivale n'est pas une allergie au sens médical. Ces manifestations cutanées correspondent plutôt à des réactions toxiques locales qui rendent la peau hypersensible au soleil, provoquant une éruption de petits boutons associée à des démangeaisons.

Mais attention : toutes les réactions cutanées au soleil ne sont pas des lucites estivales. La sensibilité de la peau aux ultraviolets peut aussi être augmentée par la prise de certains médicaments (sulfamides, cyclines, quinolones...) ou substances chimiques (colorants, parfums…).

Retrouvez cet article sur Topsante.com

Prix Top santé 2021 : 3 questions à Florena
Réussir son épilation à la maison, les bons gestes
Huile de chanvre : le nouvel anti-âge ?
Pellicules : 9 astuces naturelles pour s'en débarrasser
Dermato: faites vous-même vos cosmetos à l'argile