Publicité

Lynda Carter, 72 ans, dévoile l'étonnante raison pour laquelle elle n'a jamais eu recours à la chirurgie esthétique

Lynda Carter est une icône du petit écran, un titre qui lui colle à la peau depuis qu'elle a incarné Wonder Woman dans la série des années 70. Ancienne reine de beauté (elle a été Miss Phoenix, puis Miss Arizona, elle a remporté Miss World USA et participé à Miss Monde), l'actrice a aujourd'hui 72 ans. Et elle n'a rien perdu de sa superbe. "Les gens me reconnaissent toujours, tout le temps, en tant que Wonder Woman. Je ne pense pas avoir changé de manière trop radicale", s'est-elle réjouie auprès de People. Et si elle n'est pas "méconnaissable" comme nombre de ses consœurs, c'est parce qu'elle assure n'avoir jamais subi le moindre lifting qui aurait pu la transformer. "Je ne passe pas sous le bistouri, donc je ressemble probablement juste à moi-même, mais plus âgée."

  • Que devient Lynda Carter, la plus iconique interprète de Wonder Woman ?

Lynda Carter a peur du bistouri

La chirurgie esthétique, très peu pour elle. Il faut dire que Lynda Carter est... une trouillarde. L'idée d'être opérée "me fais peur, a-t-elle expliqué. C'est effrayant, parce que nous en avons tous été témoins de mauvaises expériences", a-t-elle ajouté. Des noms, Lynda ? Mais la comédienne et chanteuse a parfaitement conscience qu'elle est une privilégiée. Et que si elle apparaît toujours aussi splendide en public, comme il y a quelques semaines à la Fashion Week de Paris, c'est parce qu'elle a "passé du temps dans un fauteuil avec des personnes vraiment compétentes (...)

Lire la suite sur Grazia

Noème Paris : la haute parfumerie contemporaine
Ce fruit que l'on pensait être notre allié pour bien dormir serait en fait l'ennemi de notre sommeil
Voici les signes à ne pas négliger qui prouvent que vous souffrez d'un déséquilibre hormonal et comment y remédier
Une diététicienne dévoile ses astuces pour continuer à consommer du pain lorsqu’on veut maigrir
Ce produit anti-âge vendu en pharmacie pourrait bien faire de l'ombre au botox