Publicité

Une mère accuse la mairie de Puteaux de transphobie contre son fils

Sixtine, mère d’un petit garçon transgenre de 12 ans, accuse la municipalité de Puteaux (Hauts-de-Seine), d’avoir eu un comportement transphobe à l’égard de son enfant, lors d’un séjour scolaire.

« Il a pourtant transitionné. » La ville de Puteaux est accusée de transphobie par la mère d’un petit garçon. Elle reproche aux organisateurs d’avoir forcé son enfant, qui « a toujours été un garçon », à dormir dans le dortoir des filles, lors d’une semaine de vacances organisée par la municipalité, à Bardonnèche (Italie), du 25 février au 4 mars dernier. Le séjour était confié à l’agence Vels Voyages, prestataire choisi par la municipalité. La mairie avait pourtant été notifiée de la transition du petit garçon. Une lettre leur a été envoyée de la part d’un médecin de l’hôpital Robert-Debré. Ce dernier a en effet changé d’état-civil et de prénom.

Lire aussi >> Homophobie, transphobie, lesbophobie : les plaintes sont toujours en hausse

« Un garçon trans est un garçon »

Reçue par la mairie le mercredi 8 mars dernier, la mère accuse la ville d’alimenter « des comportements transphobes ». « Un garçon trans est un garçon. Il devrait donc être hébergé avec les garçons », insiste la mère, qui, dans une interview accordée au « Parisien », confie que son fils est revenu « démoli » de ses vacances. « On voulait évidemment le bien de cet enfant, mais également celui des autres », a tenté de justifier le cabinet de la maire.

La municipalité reconnaît avoir eu plusieurs échanges avec le prestataire à ce sujet. Une solution d’hébergement en chambre individuelle avait été demandée aux organisateurs,...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi