Publicité

Ménage de printemps : cet accident classique qui peut arriver à tout moment

Chaque année, des milliers de personnes se retrouvent aux urgences à cause d'accidents domestiques liés au ménage de printemps. Que ce soit en montant sur une chaise pour atteindre une étagère haute, en nettoyant les fenêtres du deuxième étage ou en déplaçant des meubles lourds, les occasions de tomber ne manquent pas.

Les risques du printemps : une réalité à ne pas négliger

L'une des principales raisons de ces chutes est souvent le manque de précaution. Dans l'enthousiasme du nettoyage, on peut être tenté de prendre des risques inconsidérés, comme monter sur des surfaces instables ou se pencher dangereusement par-dessus un balcon pour nettoyer les vitres. Malheureusement, ces actions imprudentes peuvent avoir des conséquences graves, allant des blessures mineures aux fractures et même à des lésions internes sévères. De plus, le ménage de printemps implique souvent de manipuler des produits chimiques potentiellement dangereux. Les solvants, les décapants et autres substances utilisées pour nettoyer peuvent rendre les surfaces glissantes, augmentant ainsi le risque de chute. De simples précautions, telles que porter des gants antidérapants et ventiler correctement les espaces de nettoyage, peuvent contribuer à réduire ce risque. Les personnes âgées et les enfants sont particulièrement vulnérables aux chutes pendant le ménage de printemps. Les personnes âgées peuvent avoir une vision diminuée ou une mobilité réduite, ce qui (...)

Lire la suite sur Closer

"Je pensais qu'Emmanuel serait..." : Brigitte Macron se confie en toute transparence sur cette vie qu'elle pensait mener avec son mari
Quel délai pour perdre 10 kilos ?
Stéphane Plaza : “ému” et “touché”, les secrets d’un rendez-vous important
"Une vraie épreuve" : Sandrine Quétier a perdu son père, atteint de la maladie d’Alzheimer
Il a économisé suffisamment pour pouvoir prendre sa retraite à 36 ans et il explique comment