Publicité

Ménopause précoce : Naomi Watts évoque cette phase "difficile" survenue à 36 ans, qui lui a finalement offert une "liberté"

Si généralement, la ménopause survient aux alentours des 50 ans, certaines femmes voient leur fonctionnement ovarien s'arrêter plus tôt. Phénomène tout aussi naturel, la ménopause précoce concerne les femmes de moins de 40 ans qui n'ont plus de règles depuis quatre mois, et dont le bilan hormonal correspond à celui de la ménopause. Bien que difficile à chiffrer, on estime que la ménopause précoce toucherait 1 à 2 % des femmes. Parmi ces femmes, on retrouve Naomi Watts, qui a vu sa ménopause arriver alors qu'elle n'avait que 36 ans. Aujourd'hui, à l'âge de 54 ans, l'actrice britannique est épanouie et se confie sur son parcours en toute transparence.

Alors que la plupart des femmes subissent les premiers signes et symptômes de la périménopause vers 47 ans, Naomi Watts a dû les affronter plus tôt, comme elle l'a expliqué en juillet dernier, dans les colonnes du journal britannique Hello !. "Traverser la ménopause à un si jeune âge n'a pas été facile, surtout à une époque où l'on disposait de si peu d'informations à ce sujet", a-t-elle confié. Entre les "sautes d'humeur, sueurs nocturnes et migraines", la comédienne avait "l'impression de perdre le contrôle".

Face au tabou de la ménopause, elle est persuadée que sa "transition aurait été plus facile" si les langues avait été plus déliées. À l'époque, l'actrice révélée par Mulholland Drive avait dû trouver elle-même les réponses à ses questions sur cette étape de la vie. Désormais, des années ont passé, et Naomi Watts est reconnaissante (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite