1 / 7

Une maison des années 70 métamorphosée

Deux niveaux, des espaces cloisonnés et bas de plafond, des combles non utilisées, voilà à quoi ressemblait cette maison lorsque ce couple de quarantenaire l’a acquise. Une métamorphose totale a été alors engagée pour la transformer en une demeure familiale confortable. Une harmonisation des teintes et des matières a été pensée et se répondent entre les étages. Le bleu, le blanc, le bois et le métal sont omniprésents dans la maison. Une touche de doré, comme sur les portes de placards ou la robinetterie de la cuisine, vient apporter de l’élégance. Le noir, qu’on retrouve sur les menuiseries, certains meubles et les rampes d’escalier, sert de fil conducteur afin de relier visuellement tous les étages. Et à chaque étage sa fonction. Au premier les pièces de vie, au second l’espace des enfants et au dernier, la suite parentale. Le souhait des propriétaires ? Des espace de réception ouvert et lumineux. Pour cela le rez-de-chaussée a été entièrement décloisonné et semble ainsi plonger dans la terrasse et le jardin. Clou du spectacle, une salle à manger théâtrale avec sa double hauteur sous plafond qui fait face à un mur vitré jusqu’au premier niveau dédié aux deux enfants. Chacun sa chambre mais salle de bain commune. Un coin bureau/ bibliothèque et une salle de musique viennent compléter le plateau. Au second et dernier étage, l’espace des parents. Les combles, jusque-là non exploitées, ont été métamorphosées en suite parentale majestueuse. Et pour couronner le tout une terrasse tropézienne a été imaginée face au lit. Une grande salle de bain avec un espace technique ainsi qu’un dressing ont aussi été créés. Sept mois de travaux auront été nécessaires pour transformer cette maison restée dans son jus des années 70 en cocon familiale moderne avec un esprit vintage conservé.

Une maison des années 70 métamorphosée

Restructuration, décloisonnent, aménagement des combles… le cabinet d’architectes Archi Oui a repensé tout le plan de cette maison des années 70. Direction Bourg la Reine pour une visite étonnante. Deux niveaux, des espaces cloisonnés et bas de plafond, des combles non utilisées, voilà à quoi ressemblait cette maison lorsque ce couple de quarantenaire l’a acquise. Une métamorphose totale a été alors engagée pour la transformer en une demeure familiale confortable. Une harmonisation des teintes et des matières a été pensée et se répondent entre les étages. Le bleu, le blanc, le bois et le métal sont omniprésents dans la maison. Une touche de doré, comme sur les portes de placards ou la robinetterie de la cuisine, vient apporter de l’élégance. Le noir, qu’on retrouve sur les menuiseries, certains meubles et les rampes d’escalier, sert de fil conducteur afin de relier visuellement tous les étages. Et à chaque étage sa fonction. Au premier les pièces de vie, au second l’espace des enfants et au dernier, la suite parentale. Le souhait des propriétaires ? Des espace de réception ouvert et lumineux. Pour cela le rez-de-chaussée a été entièrement décloisonné et semble ainsi plonger dans la terrasse et le jardin. Clou du spectacle, une salle à manger théâtrale avec sa double hauteur sous plafond qui fait face à un mur vitré jusqu’au premier niveau dédié aux deux enfants. Chacun sa chambre mais salle de bain commune. Un coin bureau/ bibliothèque et une salle de musique viennent compléter le plateau. Au second et dernier étage, l’espace des parents. Les combles, jusque-là non exploitées, ont été métamorphosées en suite parentale majestueuse. Et pour couronner le tout une terrasse tropézienne a été imaginée face au lit. Une grande salle de bain avec un espace technique ainsi qu’un dressing ont aussi été créés. Sept mois de travaux auront été nécessaires pour transformer cette maison restée dans son jus des années 70 en cocon familiale moderne avec un esprit vintage conservé.