Maïwenn et Luc Besson : les dessous d'une histoire d'amour chaotique

·5 min de lecture
L'actrice et réalisatrice Maïwenn Le Besco et Luc Besson, producteur et metteur en scène lors d'une première en octobre 1995 à Paris, France. (Photo by PAT/Gamma-Rapho via Getty Images)

En 30 ans, la relation entre Maïwenn Le Besco et Luc Besson aura fait couler beaucoup d'encre. 17 ans d'écart, un mariage et un bébé alors qu'elle était encore mineure, une rupture alors qu'elle devenait tout juste majeure... 25 ans après leur rupture très violente, la réalisatrice revient sur "le truc de fou" qu'à représenté leur histoire à ses yeux.

La réalisatrice Maïwenn Le Besco, qui répond souvent uniquement au nom de Maïwenn, s'est largement illustrée grâce à sa filmographie. Des films tels que Polisse, Mon Roi ou encore ADN ont été salués par la critique comme par le public. Mais ses propos sur le féminisme moderne ou encore sur Roman Polanski lui ont également valu beaucoup d'attention, plutôt négative cette fois-ci. Cependant, aucune affaire n'aura fait couler plus d'encre à son sujet que sa relation chaotique avec Luc Besson, son premier amour. Une relation qui avait d'ailleurs grandement fait polémique.

Vidéo. Maïwenn parle de son enfance douloureuse

L'enfance difficile de Maïwenn

Elle ne s'en est jamais cachée : la réalisatrice a eu une enfance tumultueuse entre une mère très exigeante et un père violent. "Après la séparation de mes parents, mon père trouvait que j'étais la réincarnation de ma mère. Il la frappait quand ils étaient ensemble. Quand elle est partie, il s'est mis à me frapper moi. Je devais avoir 7 ou 8 ans", confiait-elle en 2011 à L'Obs au sujet de son père. Quant à sa mère, elle expliquait à Numéro en 2018 que cette dernière l'avait poussée très tôt vers le monde du showbusiness : "C'était une 'stage mom', ces mères de famille, hollywodienne, peu scrupuleuses, prêtes à tout pour faire de leurs enfants des stars." Du moins, quand cette dernière était là. Même son de cloche en 2020 dans Télérama : "De la part de mes parents, il n'y a eu ni soutien, ni fierté, ni amour. J'ai grandi sur une planche pourrie avec un père violent et une mère souvent absente de notre appartement de Belleville, où je m'occupais de mes frères et soeurs."

Vidéo. Violences conjugales - Tatiana-Laurence Delarue : "Il avait programmé le jour de ma mort"

Face à la toxicité de sa cellule familiale, Maïwenn a très tôt cherché à fuir ses parents, et sa rencontre avec Luc Besson en 1991 a été providentielle. A l'époque, elle n'avait que 15 ans lorsqu'elle le croise lors de la cérémonie des César. Leur coup de foudre est immédiat. Moins d'un an plus tard, ils se marient, avant d'accueillir une petite fille, Shanna, le 3 janvier 1993. La jeune femme n'a que 17 ans lorsqu'elle se retrouve mère de famille mariée à un homme qui a le double de son âge. 

Luc Besson n'a pas été tendre avec elle

A l'époque, déjà, Maïwenn a plusieurs rôles à son actif, aussi bien à la télévision qu'au cinéma. Mais elle rêve déjà de passer derrière la caméra, et loin de la soutenir, Luc Besson a tout fait pour la pousser à renoncer à son projet. "Luc ne m’a pas aidée à devenir réalisatrice", confiait-elle il y a quelques années à Paris Match. "Le premier court-métrage que j’ai écrit, il m’a fait comprendre que j’étais nulle et qu’il fallait que je m’arrête. Jamais il ne m’a fait sentir que j’allais un jour réussir à faire des films. Il m’encourageait pour des choses à l’opposé. Par exemple, je regardais parfois la vidéo d’aérobic de Cindy Crawford. Et je me souviens qu’il m’avait dit : ‘Tu vois, ça, tu pourrais le faire !’ Il n’y avait pas la place pour deux réalisateurs. Je n’aurais jamais pu faire des films en restant avec lui."

D'ailleurs, quelques années après leur mariage, le réalisateur abandonne sa jeune épouse. Ils travaillent à l'époque ensemble sur le tournage du film Le 5ème élément, lorsque Luc Besson quittera Maïwenn pour Milla Jovovich, l'actrice principale du film. Une véritable déchirure pour la jeune femme, qui a tout juste 20 ans. "J'ai eu ma fille très jeune, j'avais ainsi accom­pli mon rêve, et puis... Il m'a quit­tée. Tout s'est alors effon­dré pour moi. Il a fallu croire à la vie de manière diffé­rente", avait-elle raconté au magazine Numéro. Dépression nerveuse, boulimie, alcoolisme, toxicomanie... Cette rupture plonge Maïwenn dans une phrase autodestructrice dont elle réussira finalement à se sortir tant bien que mal.

L'après Luc Besson

Aujourd'hui, Maïwenn n'épargne pas son ex-mari, même si elle n'a pas hésité à prendre sa défense lorsqu'il a été accusé d'agressions sexuelles. "Quand il m'a quittée, il m'a dit que je n'avais pas le corps qui lui convenait" aurait-elle confié aux enquêteurs selon Paris Match, évoquant même une "dispute exceptionnelle" durant laquelle elle aurait "reçu des coups de sa part." Malgré tout, elle refuse de l'imaginer en agresseur sexuel. "En fin de déposition, elle s'est émue du nombre de journalistes prompts à croire la version de Van Roy plutôt que celle du cinéaste", évoquait le magazine.

Plus récemment, la réalisatrice est revenue sur la relation qui l'a unie à son ex-mari, affirmant que les choses seraient sans doute bien différentes aujourd'hui avec l'évolution des moeurs. Invitée du podcast Femmes puissantes de Léa Salamé, elle évoque sans tabou la situation : "Cette histoire, si on l'avait vécu aujourd'hui, ce serait différent. Je pense que ce serait beaucoup plus médiatisé que ça ne l'était. Mais je le comprends, attention. Quand je repense à cette histoire et à l'âge que j'avais, je me dis que c'est un truc de fou." Le podcast aura d'ailleurs été l'occasion pour elle de rappeler une fois de plus le manque de soutien de son ex. "C'est peut-être la derrière personne qui a cru en moi."

A LIRE AUSSI

>> "Un truc de fou" : Maïwenn évoque son mariage avec Luc Besson lorsqu'elle avait 16 ans

>> Maïwenn : "C'est fou ce que les féministes peuvent dire comme conneries"

>> Maïwenn s'explique après ses propos choc sur les féministes

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles