Publicité

Mal-être, sentiment d’incompréhension et stigmatisation : l’insomnie chronique, une maladie à fort impact sur le quotidien

Dans la famille des troubles du sommeil, l’insomnie figure parmi les plus connus du grand public. Selon la Fondation Sommeil, « on parle d’insomnie soit lors que l’on a une difficulté à s’endormir à l’heure du coucher (insomnie initiale), soit lorsque l’on fait des réveils nocturnes fréquents ou prolongés, soit enfin quand on se réveille prématurément le matin avec une incapacité à retrouver le sommeil. Une personne peut souffrir d’un mélange de ces symptômes, ou encore peut changer avec le temps de symptômes. » Mais saviez-vous qu’il convient de distinguer insomnie et insomnie chronique ? Cette dernière se définit comme une insomnie qui survient plus de 3 fois par semaine et depuis plus de 3 mois, avec un retentissement sur la forme du lendemain. C’est auprès des personnes touchées par cette catégorie d’insomnie qu’une étude a été menée par Ipsos pour le laboratoire Idorsia dans le but de connaître l’impact de la maladie sur leur sommeil, leur fonctionnement pendant la journée et leur niveau de fatigue. Car en tant que maladie, l’insomnie chronique peut avoir des répercussions fortes sur la santé des patients.

Certaines, comme le risque de chutes, d’accidents ou le surrisque de comorbidités (dépression, maladie d’Alzheimer, hypertension artérielle, diabète...) sont connues et documentées, d’autres, comme l’impact sur le quotidien des personnes qui en sont atteintes, le sont moins. « En cas...

Lire la suite sur Femina.fr

A lire aussi