Publicité

Maladie de Charcot : un traitement prometteur présenté par des chercheurs

C'est une maladie encore incurable : la sclérose latérale amyotrophique (SLA) surtout connue sous le nom de maladie de Charcot. Cette maladie neurodégénérative rare et fatale se traduit par une paralysie progressive des muscles. L’espérance de vie “est généralement de 3-4 ans après le début des symptômes, le plus souvent par insuffisance respiratoire. 10% des patients peuvent néanmoins vivre plus de 10 ans”, écrivent les Hospices Civiles de Lyon. À l’heure actuelle, “le RILUZOLE est le seul traitement ayant prouvé allonger l’espérance de vie des patients”.

Mais les résultats d’une nouvelle étude pourraient être porteurs d’espoir pour les années à venir. En effet, des chercheurs de la Northeastern University, aux États-Unis, dévoilent des résultats prometteurs pour lutter contre la maladie de Charcot. Uniquement testée sur des souris, cette nouvelle approche serait capable de cibler une protéine dont la fonction est de protéger les cellules de divers éléments toxiques issus, notamment de l’alimentation. Leurs résultats sont publiés dans la revue PLOS Biology.

Pour comprendre le fonctionnement de ce traitement encore à l’étude, il convient de se pencher sur les causes possibles de la maladie de Charcot. Elle peut être dite “familiale”, lorsque deux cas apparaissent dans la même famille. Dans 90% des cas, elle est dite “sporadique”, les causes pouvant être aussi bien génétiques que liées à des facteurs environnementaux.

Parmi les gènes qui peuvent provoquer la maladie, on note, le (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite