Publicité

Maladie d'Alzheimer : un nouveau test sanguin prometteur pour réduire l'errance médicale

En France, seuls les neurologues, les gériatres et les psychiatres sont habilités à diagnostiquer la maladie d'Alzheimer. Cette pathologie neurodégénérative (qui touche environ 900 000 Français, avec 225 000 nouveaux cas enregistrés chaque année) est diagnostiquée à l'aide de plusieurs examens : bilan neuropsychologique, examens neurologiques, examens d'imagerie médicale (IRM, scanner), bilan sanguin...

Bonne nouvelle : pour accélérer le diagnostic de la maladie d'Alzheimer, des chercheurs de l'université de Pittsburgh (aux États-Unis) ont mis au point un simple test sanguin.

Testé auprès de 600 volontaires souffrant de la maladie d'Alzheimer, ce test sanguin cherche à repérer une protéine particulière (appelée "protéine tau dérivée du cerveau"), caractéristique de la pathologie. Plus précisément, cette "simple" prise de sang permet de déterminer le degré d'atteinte du cerveau et de distinguer les patients souffrant de la maladie d'Alzheimer de ceux atteints d'une autre forme de démence.

"Moins cher, plus sûr et plus facile à administrer" que les tests "classiques" visant à diagnostiquer la maladie d'Alzheimer, ce test sanguin pourra contribuer à réduire l'errance médicale des patients. À l'heure actuelle, la durée estimée entre la première consultation pour les premiers symptômes et le diagnostic oscille entre 3 et 5 ans.

Ces travaux ont été publiés dans la revue spécialisée Brain.

À lire aussi :

Et si Alzheimer n'était pas une maladie du cerveau ?

5 idées reçues sur la (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite