Publicité

Maladie rhumatologique : cette affection courante augmenterait le risque de 40%, selon une étude

C’est une maladie inflammatoire courante : la sinusite. Cette dernière se caractérise notamment par des douleurs ressenties au niveau des sinus. Des chercheurs américains se sont interrogés sur leur rôle dans l’apparition de maladies rhumatologiques, des troubles affectant les articulations, les os, les muscles et d'autres tissus connexes du système musculosquelettique.

Selon les chercheurs, la sinusite serait associée à un risque accru de 40% de diagnostic de maladie rhumatologique, en particulier dans les 5 à 10 ans précédant l'apparition des symptômes. Leurs résultats sont publiés dans la revue RMD Open.

Pour en arriver à ces résultats, les chercheurs se sont basés sur un panel de 1.729 adultes inscrits dans l’étude Rochester Epidemiology Project (REP). Les participants avaient tous reçu un diagnostic récent de maladie rhumatologique telle que la polyarthrite rhumatoïde, le syndrome des antiphospholipides (une maladie auto-immune), et le syndrome de Gougerot-Sjögren (une maladie chronique d'origine auto-immune qui affecte principalement les glandes lacrymales et salivaires). Les chercheurs ont classé les participants en fonction de leur diagnostic de sinusite. Un groupe l'avait contracté dans les cinq années précédentes, un second groupe l'avait contracté entre 5 et 10 ans et le dernier groupe avait contracté une sinusite dix ans plus tôt.

Les chercheurs ont remarqué qu’en moyenne, le délai moyen entre un épisode de sinusite et le diagnostic d'une maladie rhumatologique était (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite