Publicité

Maladies cardiovasculaires : ces nouveaux facteurs de risque mis en lumière par une étude

Les maladies cardiovasculaires constituent la principale cause de décès dans la monde. Comme l'explique l'Assurance maladie, il existe deux types de facteurs de risque cardiovasculaire conventionnel : ceux sur lesquels on ne peut pas agir tels que l’âge, le sexe, l’existence de maladies cardiovasculaires dans la famille et ceux sur lesquels on peut agir pour les supprimer ou les diminuer, comme le tabagisme, le diabète, l’excès de cholestérol, le surpoids ou la sédentarité.

Dans une étude publiée dans l'European Heart Journal, des chercheurs de la Fondazione Policlinico Gemelli de Rome (Italie), en collaboration avec des experts américains, ont mis en évidence de nouveaux ennemis du cœur présents dans l’environnement et qui renforcent les risques de maladies cardiovasculaires. La totalité de ces facteurs de risque non conventionnels ont été regroupés par les chercheurs sous le terme d'“exposome”, qui renvoie à l’ensemble des expositions environnementales auxquelles chaque individu est soumis tout au long de sa vie.

Selon le Dr Rocco Montone, cardiologue et principal auteur de l’étude, qui s'est exprimé dans un récent communiqué, “bien que les traitements des facteurs de risque traditionnels soient devenus de plus en plus efficaces au fil des ans, les maladies cardiovasculaires restent la principale cause de décès dans le monde. C'est pourquoi l'attention se déplace des facteurs de risque traditionnels vers l'environnement plus large dans lequel nous vivons, rempli de pollution, (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite