Publicité

Malnutrition : les femmes enceintes et jeunes mamans de plus en plus touchées

Le nombre de femmes enceintes et mères allaitantes, souffrant de malnutrition aigüe, a augmenté de 25% en trois ans, alerte l’Unicef dans un rapport présenté ce lundi 6 mars 2023.

Les chiffres sur la malnutrition des femmes dans le monde font froid dans le dos. Le nombre de femmes enceintes et de mères allaitantes souffrant de malnutrition aigüe a augmenté de 25% depuis 2020, dans 12 pays à l’ « épicentre » de la crise alimentaire mondiale, a indiqué l’Unicef ce lundi 6 mars 2023. Une situation alarmante qui a des conséquences délétères sur la santé des enfants.

Le rapport, basé sur l'analyse de données relatives à l'insuffisance pondérale et à l'anémie dans presque tous les pays, estime que plus d'un milliard de femmes et d'adolescentes dans le monde souffrent de dénutrition. Parmi les conséquences sur la santé des femmes, une insuffisance pondérale et petite taille, des carences en micronutriments essentiels et de l’anémie. La majorité des cas sont situés dans les régions les plus pauvres. Ainsi, l'Asie du Sud et l'Afrique subsaharienne concentrent 68% des femmes et adolescentes présentant un poids insuffisant et 60% de celles souffrant d'anémie.

Lire aussi >> En Afghanistan, des ONG internationales reprennent partiellement leurs activités avec des employées femmes

« 51 millions d'enfants de moins de 2 ans présentent un retard de croissance »

Ces carences alimentaires ont un impact sur le bien-être de ces femmes, mais se répercutent aussi sur leurs enfants, souligne l'Unicef, notant que « la mauvaise nutrition se transmet de génération en génération ».

La malnutrition augmente le...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi