Maneskin : le chanteur en a ras-le-bol d'être interrogé sur sa consommation de drogue

INDIO, CALIFORNIA - APRIL 24:  Singer Damiano David of Måneskin performs on the Mojave stage during day 3 of the 2022 Coachella Valley Music And Arts Festival on April 24, 2022 in Indio, California. (Photo by Scott Dudelson/Getty Images for Coachella)
Lors de sa victoire à l'Eurovision, le chanteur de Maneskin a été accusé d'avoir pris de la drogue en direct à la télévision. (Photo by Scott Dudelson/Getty Images for Coachella)

Alors que la nouvelle édition de "L'Eurovision" se déroulera ce samedi 14 mai 2022 sur France 2, le groupe Maneskin fait toujours les frais des accusations de drogue lors de leur victoire. Et cela entraîne une certaine lassitude chez le chanteur, Damiano David.

Souvenez-vous, c'était il y a un an. Le groupe Maneksin, représentant de l'Italie à l'occasion de "L'Eurovision", remportait la grande victoire de la compétition et célébrait en direct à la télévision. Mais un mouvement du chanteur a retenu l'attention des téléspectateurs : ce dernier s'est baissé et a approché son visage de la table, et bon nombre de personnes en ont déduit qu'il venait de prendre de la drogue. Plus précisément : de la cocaïne.

Des accusations qui ont entaché leur victoire

Cette rumeur a rapidement pris de l'ampleur sur les réseaux sociaux. Mais, trop occupés à célébrer leur victoire, les membres du groupe n'ont découvert les proportions de l'affaire que bien plus tard dans la soirée. "On était en train de faire la tête, et on est venus nous voir pour nous montrer les vidéos, les tweets et les articles sur la polémique", s'est-il remémoré devant les caméras de Brut. "Comme j'étais la personne accusée directement, ça m'a un peu pris la tête."

Vidéo. Eurovision : victoire et polémique pour le groupe Måneskin

Lors de la conférence de presse de l'émission, il adresse immédiatement les faits qui lui sont reprochés : "Je ne prends pas de drogue. S'il vous plaît, les gars. Ne dites pas ça vraiment, pas de cocaïne. S'il vous plaît, ne dites pas ça." Dès le lendemain, sur Instagram, les membres du groupe affirment être "prêts à se faire tester car [ils n’ont] rien à cacher." Ils précisent : "Nous sommes vraiment choqués par ce que certaines personnes disent sur Damiano qui se drogue. Nous sommes réellement CONTRE les drogues et nous n'avons jamais pris de cocaïne."

Sexe, drogue et rock'n'roll ?

Dans les colonnes du Huffington Post, la bassiste du groupe Victoria De Angelis avait avancé une hypothèse pour tenter d'expliquer les rumeurs et les accusations à l'encontre de son groupe : "Je pense que beaucoup de ces rumeurs viennent peut-être de notre esthétique et des stéréotypes typiques sur ceux qui jouent de la musique rock, qui se maquillent, donc qui doivent se droguer. Non, ça ne marche pas comme ça."

Il faut dire que Maneskin cultive une esthétique aussi sexy que rebelle, sans le moindre regret d'ailleurs, en dépit des critiques : "On voulait participer pour prouver que c’est possible de jouer du rock aujourd’hui. Ces deux dernières années, tout le monde a voulu nous empêcher de le faire, en disant que le rock n’est pas grand public, que ça ne peut pas passer à la radio, qu’il ne peut pas être au top des classements." L'histoire lui donnera raison peu de temps après, compte tenu du succès de Maneskin.

Un test qui n'a pas changé grand-chose

Chose promise, chose due. Le chanteur de Maneskin se soumet à un dépistage qui revient négatif quelques jours après la polémique de "L'Eurovision". Ce qui ne suffit pas à certaines personnes, visiblement : "Il y a des gens qui ont dit que le test était faux", a-t-il regretté dans Brut. "En soi, si on veut polémiquer, on peut polémiquer à l'infini." Un peu plus tard, c'est dans les colonnes de Variety que l'artiste italien a exprimé son mécontentement face aux rumeurs. "J'ai été très offensé par cet incident car c'était une attaque personnelle. Si quelqu'un avait dit que ma performance était nulle, je l'aurai accepté, mais pas ça. Mais dans tous les cas, je n'étais absolument pas inquiet, pas même pendant une seconde : je connaissais la vérité, et nous avons prouvé que ces accusations étaient fausses."

Le leader de Maneskin a sa conscience pour lui, mais il éprouve une certaine lassitude à voir ces accusations de drogue revenir sans cesse dans les questions qu'on lui adresse : "Maintenant, j'aimerais que les gens arrêtent d'en parler. On a essayé de gâcher notre victoire, maintenant on aimerait en profiter. Ce genre de chose arrive, même si cela ne devrait pas être le cas. Mais nous nous en sommes sortis la tête haute." La tête haute et avec un succès incroyable, puisque la formation italienne a enchaîné les succès depuis un an : des tubes, des succès, des concerts à travers le monde entier... La machine Maneskin semble impossible à arrêter, et possède désormais une fan base bien solide.

A LIRE AUSSI

>> Ce moment où : Måneskin a remporté l'Eurovision

>> Måneskin, le groupe gagnant de l'Eurovision, revient sur les accusations de drogue et de plagiat

>> Les Maneskin ont la belle vie depuis leur victoire à l'Eurovision

A voir également : Le groupe italien vainqueur de l'Eurovision Maneskin brouille les barrières du genre

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles