Publicité

Manger quotidiennement ces deux fruits serait bénéfique à la santé après 70 ans, selon une étude

Les aliments contenant des flavonols, un composant du groupe des flavonoïdes, permettraient de réduire les risques de syndrome de fragilité, qui survient généralement à un âge avancé. Tel est le constat d'une équipe de chercheurs américains de l'Institut de recherche sur le vieillissement Hinda et Arthur Marcus à Boston (États-Unis), qui s'est penchés sur le lien entre les flavonols et le développement de ce syndrome. Selon la Haute Autorité de Santé (HAS), le syndrome de fragilité "est un marqueur de risque de mortalité et d'événements péjoratifs, notamment d'incapacités, de chutes, d'hospitalisation et d'entrée en institution". Il apparaît après 65 ans, la prévalence de la fragilité étant faible avant 70 ans, précise la HAS.

Les flavonols, quant à eux, sont des pigments végétaux qu'on retrouve le plus souvent dans les aliments tels que les raisins, les pommes ou encore les épinards. Parmi les aliments qui en contiennent le plus, les scientifiques ont observé que deux fruits pourraient avoir un impact positif sur la santé. Les résultats de l'étude ont été publiés dans l'American Journal of Clinical Nutrition, le 13 avril 2023.

L'analyse des scientifiques a porté sur 1.701 personnes, toutes exemptées de symptômes évoquant une fragilité des os au départ. Les participants ont été suivis pendant environ 12 ans.

Après la période de suivi, les auteurs de l'étude ont constaté que la consommation de flavonols, en particulier la quercétine (qui est un antioxydant faisant partie des flavonoïdes), (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite