Publicité

Manque de sommeil : les conseils d’une nutritionniste pour lutter contre l’insomnie à la ménopause

Si l'on parle souvent des bouffées de chaleur, troubles de l'humeur et problèmes urinaires à la ménopause, on évoque moins les symptômes qui affectent les nuits. Tout comme les journées, les nuits aussi peuvent s'avérer éprouvantes. Entre les sueurs nocturnes, les douleurs articulaires ou encore la nycturie, ce moment, qui était jadis synonyme de repos et répit, peut devenir une réelle épreuve. D'après un sondage britannique réalisé en octobre 2023, plus de 2 femmes ménopausées sur 3 perdraient 2,5 heures de sommeil par nuit, ce qui représente 37 jours en moins par an.

Pendant cette période charnière, les femmes sont nombreuses à devoir lutter contre des insomnies, que ce soit à cause de symptômes qui les fatiguent ou à cause de troubles du sommeil liés à l'âge. Changer sa routine de coucher peut alors aider à retrouver un meilleur sommeil, tout comme son alimentation. Ce que l'on mange et boit au quotidien a des répercussions directes sur notre énergie, mais aussi sur nos nuits, comme l'a expliqué Faye James, nutritionniste australienne, dans les colonnes de HELLO! magazine.

Notre sommeil est directement lié à notre alimentation. On le remarque par exemple si l'on se couche immédiatement après avoir bu un café ou mangé un plat consistant, les bras de Morphée vont être difficiles à trouver. Et pour cause, certains aliments, excitants ou diurétiques, empêchent de dormir. À l'inverse, d'autres vont favoriser le sommeil et aider à trouver un sommeil réparateur. Faye James recommande (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite