Publicité

Manuella obligée de s’affamer pour pouvoir payer ses factures : les bouleversantes confidences de cette retraitée de 64 ans

Ces dernières années, l’inflation galopante a fait basculer de nombreux Français dans la précarité. Hausse du prix moyen du panier de courses, des fruits et des légumes frais, des matières premières, fin des promotions… Il devient de plus en plus difficile de vivre correctement et de se nourrir sainement. Les associations d’aides aux plus démunies, comme les Restos du Cœur, pâtissent elles aussi de cette flambée des prix, alors même qu’elles sont indispensables pour les personnes les plus touchées par ces problèmes. Une réalité qu’a souhaité faire découvrir aux téléspectateurs l’équipe d’Envoyé Spécial, qui, dans son émission diffusée jeudi 7 mars 2024 à 21h10 et intitulé Ces campagnes où l'on a faim, a suivi plusieurs personnes en grande précarité financière. Parmi elles, Manuella, une pétillante retraitée de 64 ans, qui tente de s’en sortir chaque mois avec tout juste 800€ de pension de retraite.

Bien qu’elle soit censée profiter de sa retraite, Manuella tente de trouver des petits boulots ici et là pour compenser sa maigre retraite d’intermittente du spectacle. Des revenus tout juste suffisants pour survivre, grâce à des contrats ponctuels comme des vendanges, des dégustations de fruits ou de légumes sur des marchés en bord de mer, ou encore des gardes d’enfants. Un fragile équilibre que Manuella réussit à maintenir pendant un temps, jusqu’à l’arrivée d’un arriéré d'impôt de quelques centaines d'euros, qui fait tout voler en éclats. Ne pouvant payer la somme, mais ne souhaitant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite