Marion Hérault-Garnier, la première (et seule) speakeure du Tour de France

La passion de Marion Hérault-Garnier pour le cyclisme lui est venue "naturellement, dit-elle. Son père était sonorisateur sur les courses cyclistes de vélo et elle a immédiatement été happée par cette discipline. De fil en aiguille, elle est devenue la première speakeure du Tour de France. "Surtout pas 'speakerine'", insiste-t-elle avec un large sourire. Au départ comme à l'arrivée, elle distille petites anecdotes et infos pointues sur les coureurs et coureuses, et transmet son énergie communicative au public.

Cette année, elle n'a pas été au micro du Tour, mais se retrouve aux premières loges, sur une moto, pour commenter l'enthousiasmant Tour de France Femmes, du 24 au 31 juillet 2022, en tant que consultante pour France Télévisions. Pour Terrafemina et Adecco, Marion Hérault-Garnier revient sur son parcours hors normes et sur son statut de pionnière.

Terrafemina : Quelle formation avez-vous suivie ?

Marion Hérault-Garnier : J'ai juste un bac scientifique et un BTS en management en poche. Mon école, c'est celle du terrain. A 17 ans, j'ai eu l'opportunité de commenter des courses d'athlétisme puis en 2015, mes premières courses de vélo, qui est mon sport de prédilection. Ensuite, j'ai gravi les échelons petit à petit.

Comment devient-on speakeure ?

M. H-G : J'ai rencontré les bonnes personnes au bon moment qui m'ont donné ma chance. Je suis la première et toujours la seule speakeure...

Lire la suite


À lire aussi

La belle revanche de Claire Vallée, première cheffe vegan étoilée
Elle a créé "Little Nappy", la première héroïne noire de dessin animé made in France
Audrey Gelman, première PDG enceinte en Une d'un magazine de business

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles