Masih Alinejad, iranienne exilée à New York : « La solidarité ne suffit pas »

©Presse

Sur les plateaux de télévision comme sur les réseaux sociaux, la journaliste iranienne exilée à New York milite sans relâche, exhortant les politiques et les féministes du monde entier à agir.

« La solidarité, c’est magnifique, mais ça ne suffit pas. Nous n’avons pas besoin de mots vides. Nous avons besoin d’une grande marche des femmes en Occident. [...] Il s‘agit de défendre les droits des femmes du monde entier. Sinon le féminisme et la démocratie seront en danger », s’emportait-elle encore le 29 septembre dernier sur le plateau de CNN, interpellant la parlementaire Alexandria Ocasio-Cortez et toutes les élues américaines.

Un combat pour la vie

Avec sa fleur attachée à sa chevelure, Masih Alinejad ne passe pas inaperçue dans les médias où elle milite sans relâche. Ses longues boucles symbolisent le combat d’une vie pour la liberté des femmes en Iran. « La lutte contre la République islamique occupe tout mon temps », nous explique la journaliste et opposante politique iranienne de 46 ans, depuis New York où elle s’est exilée. Les yeux gonflés par la fatigue, elle enchaîne les interviews à la télévision et captive les auditeurs avec sa verve. Suivie par 8 millions d’abonnés sur Instagram, dont une majorité en Iran, elle relaie les vidéos des brasiers qui enflamment de nombreuses villes du pays depuis la mort de Mahsa Amini. « Je me dois d’utiliser cette plateforme pour raconter ce qui se passe là-bas, sinon ces vidéos seront récupérées par les lobbys islamiques, qui diffusent de fausses informations », commente-t-elle.

Lire aussi >> Manifestations en Iran : « Les hommes montrent une grande solidarité envers...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi