Publicité

Matthew McConaughey, originaire d'Uvalde, plaide contre les armes à la Maison Blanche

Originaire d'Uvalde, au Texas, où a eu lieu le 24 mai une tuerie de masse, le comédien Matthew McConaughey a plaidé, depuis la Maison-Blanche, pour une réglementation plus stricte du port d'armes. Décryptage.

Le 24 mai, dix-neuf enfants de 9 et 10 ans ainsi que deux institutrices ont été assassinés dans leur salle de classe à Uvalde (sud du Texas) par un garçon de 18 ans armé jusqu'aux dents. Après en avoir appelé au divin (« Je demande à la nation de prier pour eux »), s'être posé des questions à lui-même (« Quand, au nom de Dieu, allons-nous tenir tête au lobby des armes ? »), avoir supplié (« Nous devons avoir le courage de nous confronter à l'industrie [de l'armement] »), le président américain Joe Biden s'est tourné, mardi 7 juin, vers une autre sorte de divinité : la star de cinéma. Dans la salle de presse de la Maison-Blanche, sa porte-parole Karine Jean-Pierre a accueilli l'acteur Matthew McConaughey et sa femme Camila pour « évoquer un problème grave auquel doit faire face notre pays », avant de laisser la parole à l'acteur de « Comment se faire larguer en 10 leçons ». Criant de vérité dans le rôle du citoyen en colère, McConaughey s'est alors lancé dans vingt-deux minutes d'un discours émouvant et d'une confondante tiédeur au regard des enjeux.

Beau gosse abonné aux comédies romantiques qui s'est réinventé en 2014 en acteur oscarisé pour « Dallas Buyers Club », McConaughey est devenu, l'an dernier, un auteur à succès. Son autobiographie, « Greenlights »*, s'est vendue comme des petits pains outre-Atlantique, renforçant l'image de gourou excentrique que l'acteur se construit via les réseaux sociaux. La rumeur se...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi