Matthew McConaughey propose une alternative au contrôle des armes aux Etats-Unis

Matthew McConaughey a appelé à l'introduction de lois sur la « responsabilité concernant les armes à feu » plutôt que sur le « contrôle des armes à feu » aux États-Unis.

Le mois dernier, un jeune homme de 18 ans a tué par balle 19 élèves et deux enseignants de la Robb Elementary School à Uvalde, au Texas, la ville natale de l'acteur oscarisé. Revenant sur la tragédie dans un éditorial publié par USA Today lundi (6 juin 22), il a fait valoir qu'il y avait une « différence entre le contrôle et la responsabilité » et a affirmé qu'il n'y avait « aucune barrière constitutionnelle » à cette dernière.

« Des actes de violence dépravés, avec des armes à feu comme arme de choix, déchirent les familles, déchirent la foi des gens et déchirent le tissu de notre société. Nous avons une épidémie de tueries qui n'épargne personne, de parents enterrant leurs enfants, d'inaction et de rejets de responsabilités. Arrêter la perte de vies inutiles n'est pas une question partisane, a-t-il déclaré. Nous devons nous concentrer sur les corrections et les contre-mesures qui peuvent également et immédiatement réduire les tragédies de violence armée qui sont devenues trop courantes dans notre pays. »

Dans son essai, l'acteur a présenté quatre façons, selon lui, dont les dirigeants américains pourraient restaurer la propriété responsable d'armes à feu. Il propose que tous les achats d'armes à feu nécessitent une vérification des antécédents, que les acheteurs aient au moins 21 ans pour se procurer un fusil d'assaut, que des lois « drapeau rouge » permettant de « demander aux tribunaux d'empêcher temporairement des individus » d'acheter armes soient mises en place et qu'une « période d'attente nationale pour les fusils d'assaut » soit instituée.

« Je veux être clair. Je ne suis pas dans l'illusion que ces politiques résoudront tous nos problèmes, mais si des solutions responsables peuvent empêcher certaines de ces tragédies de frapper une autre communauté sans détruire le deuxième amendement, elles en valent la peine, a conclu la star de 52 ans. Ce n'est pas un choix entre armes ou pas d'armes. C'est le choix responsable. C'est le choix raisonnable. C'est un choix typiquement américain. »

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles