Megan Thee Stallion gagne le procès sur les droits d'auteur de Savage

Megan Thee Stallion peut se réjouir : la justice a rejeté la plainte sur les droits d'auteur de son tube Savage.

L'an dernier, la rappeuse avait été accusée de s'être inspirée d'un morceau peu connu de 1999. La plainte, déposée par le producteur James A Greene, affirmait que le tube de la chanteuse violait les droits d'auteur de sa chanson de 2020, It's About To Be On.

Il a affirmé que le producteur de Savage, J White Did It, avait eu accès au titre précédent par l'intermédiaire de son manager, comme l'a rapporté Billboard. Toutefois, la juge Katherine Polk Failla a estimé qu'il n'y avait pas suffisamment de preuves pour étayer cette affirmation et a rejeté la plainte, estimant qu'il n'y avait aucune preuve que la superstar ait même entendu la piste instrumentale.

Selon elle, rien ne prouve que Megan Thee Stallion ou le groupe Warner ont eu accès au morceau de James A Greene, qui n'a pas été largement distribué, et il n'y a pas de similitude substantielle entre l'instrumentation, les rythmes de batterie ou les voix des deux chansons.

Savage est sorti pour la première fois en mars 2020, dans le cadre de l'EP (Extended Play), Suga, de Megan Thee Stallion. La chanson est devenue virale sur TikTok, où les internautes ont créé un défi de danse autour du refrain de Savage.

Un remix avec Beyoncé est sorti en avril 2020 et a été inclus dans le premier album de la rappeuse, Good News, la même année. Savage Remix a atteint la première place du Billboard Hot 100 aux États-Unis le 26 mai 2020, devenant le premier succès de Megan Thee Stallion et le septième de Beyoncé.