Meghan Markle, une féministe au sein de la famille royale britannique

Simone

Née d’un père irlandais-allemand, anglais et d’une mère afro-américaine, la jeune fille est rapidement mise sous le feu des projecteurs. Dans les années 2000, Meghan Markle débute dans le mannequinat. Mais c'est en 2010, qu'elle se fait véritablement connaître en tant qu'actrice, grâce à son rôle dans la série Suits, lorsqu'elle incarne le personnage de Rachel Zane. Elle participe à sept saisons puis quitte les tournages pour se consacrer pleinement à son mariage avec le Prince Harry. Cette union lui a permis de faire un bond de popularité, puisqu'elle bénéficie depuis d'une notoriété mondiale.

Depuis son plus jeune âge, Meghan Markle est une féministe engagée. À l’adolescence, elle fait parler d’elle et s’illustre en défendant l’image de la femme. Suite à une publicité de Procter & Gamble, dans laquelle uniquement des femmes font la vaisselle ce qui favorise les clichés machistes, la jeune fille écrit une lettre qui dénonce le sexisme de cette publicité. Elle l'envoie à Hillary Clinton, première dame à l’époque, ainsi qu’au patron de Procter & Gamble. Une initiative qui fonctionne : la marque de liquide vaisselle retire sa pub et la remplace par une autre, mettant en scène différents habitants venus de toute l’Amérique. Depuis devenue duchesse du Sussex, la militante féministe compte bien faire changer les choses par le biais de sa notoriété.

Ne s'arrêtant pas au féminisme, l’actrice américaine s'est engagée pour de nombreuses causes. Comme en 2014 et en 2016, lors des sommets (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite