Publicité

"Je m'en fous complet" : Sylvie Tellier dézingue le "body shaming"

"Je m'en fous complet" : Sylvie Tellier dézingue le "body shaming" Sylvie Tellier - Avant-première du film "Les Trolls 3" au cinéma Gaumont Marignan à Paris. Le 11 octobre 2023 © Coadic Guirec / Bestimage - BestImage, COADIC GUIREC / BESTIMAGE
"Je m'en fous complet" : Sylvie Tellier dézingue le "body shaming" Sylvie Tellier - Avant-première du film "Les Trolls 3" au cinéma Gaumont Marignan à Paris. Le 11 octobre 2023 © Coadic Guirec / Bestimage - BestImage, COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Commenter le physique des femmes semble pour beaucoup être, plus qu'une pratique, un sport à part entière. Mais Sylvie Tellier n'a que faire du sexisme ordinaire. Et l'ex Miss le démontre avec un certain sens de la punchline !

"Qui a dit que les blondes ne pouvaient pas porter de jaune? Si toi aussi tu es fan de ce maillot bi-color like cette photo !". Sylvie Tellier ne pensait pas donner du grain à moudre aux haters de tout poil - tendance gros sexiste - en décochant, photo estivale à l'appui, cette question rhétorique sur son Instagram. Et pourtant !

"Si on agrandit la photo [on voit] le ventre fripé. Et les cuisses ??", C'est quoi ce concept de toujours s'afficher en maillot ?", "Franchement Sylvie, vous êtes une superbe femme mais arrêtez les photos " moi et moi et moi en maillot de bain ". Quel intérêt ?", "Pas besoin de cette exposition pour que l'on s'intéresse à vous.", peut-on lire dans les commentaires... . Oui, hélas, aucune surprise face à ce déchaînement de Jean-Michel.

Mais l'ex Miss n'a pas dit son dernier mot. Loin de là !

"Je m'en fous !"

C'est avec une prose fracassante que la Miss France 2002 est revenue sur ce flot de remarques déplacées à son encontre. On la lit : "Déjà, quand on s'expose sur les réseaux, on prend le risque de ce genre de commentaires et puis surtout je suis blindée. Je m'en fous complet !". Une manière de tacler un phénomène, celui du body shaming, autrement dit le lot de remarques décochées au physique des meufs sur les réseaux sociaux.

Tout en remerciant les internautes - heureusement majoritaires - plus bienveillants ("Vous êtes trop mignons à prendre ma défense !"), la star a...

Lire la suite


À lire aussi

"J'ai le droit de me foutre à poil, non ?" : Virginie Efira détaille son rapport au nu
"Il est temps !" : le Sénat adopte l'inscription de l'IVG dans la Constitution
#MeTooGarçons : le cinéaste André Téchiné accusé de harcèlement sexuel