Publicité

Menace sur le jardin : la mouche orientale des fruits fait des ravages

La mouche orientale des fruits pourrait bientôt franchir les frontières en France, mettant en péril la production de fruits et de légumes. L'Agence Nationale de Sécurité Sanitaire de l'Alimentation, de l'Environnement et du Travail (ANSES) tire la sonnette d'alarme, pointant du doigt un danger imminent pour l'agriculture hexagonale.

Un prédateur aux portes de la France

Après une année d'observations et d'études approfondies, l'ANSES a mis en lumière la présence alarmante de la mouche orientale, la Bactrocera dorsalis, à travers la capture de plusieurs spécimens en France. Cette découverte a suscité une enquête exhaustive sur le risque que représente cet insecte pour l'agriculture locale. Christine Tayeh, à la tête de cette recherche au sein de l'ANSES, souligne l'importance cruciale de cette étude pour prévenir une potentielle crise agricole.

Originellement établie en Asie et en Afrique, la mouche orientale menace désormais de franchir les frontières européennes, notamment via l'Italie, où sa présence est déjà confirmée. Cet insecte polyphage se nourrit d'un large éventail de fruits et légumes, allant des mangues et tomates aux avocats et courgettes, avec plus de 500 espèces répertoriées à son menu. La propagation de cet envahisseur depuis le début du millénaire éveille des inquiétudes quant à son potentiel impact sur les récoltes locales.

La mouche orientale fait des ravages

L'aspect le plus alarmant de la présence de la mouche orientale réside dans sa méthode de reproduction : les femelles pondent leurs œufs à l'intérieur...Lire la suite sur Mon Jardin & ma maison