Michael Schumacher : victime d'attaques, sa femme Corinna s'effondre lors d’une cérémonie en son hommage

  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.
Dans cet article:
  • Oops !
    Une erreur est survenue.
    Veuillez réessayer plus tard.

En 2013, la vie de Michael Schumacher a basculé. Le pilote automobile a été victime d’un grave accident de ski et il serait encore dans le coma à ce jour. Une situation très compliquée pour son épouse Corinna Schumacher qui fait son maximum pour éviter que des informations fuitent dans les médias. Mercredi 20 juillet 2022, elle a assisté à l’attribution du prix d’État de Rhénanie-du-Nord-Westphalie à son mari. Une cérémonie qui s’est déroulée en Allemagne, plus précisément à Cologne et qui était très importante pour elle. Corinna Schumacher se trouvait aux côtés de sa fille Gina mais aussi d’une proche de la famille, Jean Todt, ancien directeur de Ferrari. Durant celle-ci, l’épouse de l’ancien pilote a été très touchée et elle a eu beaucoup de mal à retenir ses larmes, comme l’a révélé Purepeople. La raison ? Les accusations dont son mari fait l’objet. Lundi 18 juillet 2022, c’est dans les colonnes du média italien la Gazzetta dello Sport que Willi Weber a poussé un coup de gueule, assurant que la famille de Michael Schumacher "ne dit pas la vérité" concernant son état de santé. Des révélations qui ont bouleversé le clan Schumacher.

Depuis le 29 décembre 2013, les proches de Michael Schumacher vivent un véritable enfer. Victime d’un grave accident de ski, l’ancien pilote a eu des séquelles importantes : traumatisme crânien, coma, le septuple champion du monde était arrivé à l’hôpital dans un état critique et son pronostic vital était engagé. Depuis, les informations le concernant (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles