Midterms aux États-Unis : le droit à l’avortement moins important que le pouvoir d’achat pour les électeurs

©MICHAEL B. THOMAS/GETTY IMAGES NORTH AMERICA/Getty Images via AFP

L’inflation a éclipsé le droit à l’avortement, pourtant thème central de la campagne depuis sa remise en cause par la Cour suprême en juin dernier.

Des millions d’Américains s’apprêtent à élire leurs futurs représentants. Du droit à l'avortement à l'immigration, en passant par l'inflation, la criminalité ou la défense de la démocratie : les préoccupations des électeurs américains sont diverses, mais certaines vont peser plus lourd que d'autres au moment de voter mardi 8 novembre.

Des vidéos virales

La défense de l’avortement a été au coeur de la campagne des démocrates. La Cour suprême des Etats-Unis ayant dynamité fin juin le droit des Américaines à interrompre leur grossesse, il est désormais de la compétence des États de protéger (ou non) ce droit. La décision de la plus haute juridiction du pays a offert aux démocrates une embellie cet été dans les enquêtes d'opinion, alimentant les spéculations sur une possible victoire démocrate à ce scrutin, traditionnellement défavorable au parti du président en place.

Les démocrates ont été galvanisés par un référendum organisé début août dans le très conservateur Etat du Kansas, où les électeurs se sont mobilisés massivement pour rejeter un amendement constitutionnel hostile à l'IVG. Certains candidats ont fait du droit à l’avortement un argument de campagne. Eric Swalwell, candidat démocrate en Californie, a publié une vidéo d’une minute trente, dans laquelle on voit une famille, visiblement très aimante et heureuse, attablée et rire ensemble. Avant que des policiers débarquent et arrêtent la mère pour un...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi