Publicité

Mode : la folie des perles

Qu’elles soient portées en simple rang ou en accumulation autour du cou, du bras ou encore mixées sur les oreilles avec des créoles ou des diamants, une avalanche de perles déferle sur la planète mode.

À lire aussi Collection de Hussein Al Fardan : la perle des trésors

Si le phénomène n’est pas nouveau -dès les premières décennies du XXe siècle, Gabrielle Chanel prenait un malin plaisir à arborer de multiples sautoirs, vrais et faux - il gagne désormais toutes les strates de la société.

Influenceurs, stars du show-business, acteurs de cinéma ont remis sur le devant de la scène ces petits trésors marins. « Non seulement les perles sont flatteuses au visage pour les femmes comme pour les hommes, constate l’expert joaillerie d’une maison de vente parisienne, mais elles se prêtent naturellement à de très nombreux portés. En outre, elles sont accessibles. Comptez, bien souvent, moins d’une centaine d’euros pour un rang de perles de culture achetées aux enchères. »

Parmi les aficionados de la première heure, figure la chanteuse Rihanna qui, posant sur Instagram comme modèle de sa marque de lingerie Fenty ou foulant le tapis rouge du dernier bal du MET à New York, ne s’en sépare jamais.

Timothée Chalamet ne quitte plus son ras-de-cou Vivienne Westwood

Dans la même veine, lors de son Renaissance World Tour, Beyoncé les porte en total look dans un fourreau signé Georges Hobeika ou en union libre avec un collier de chien Hardware de Tiffany & Co.

Côté masculin, les ex...


Lire la suite sur ParisMatch