Publicité

Myoclonies : à quoi sont dues ces secousses avant l’endormissement ? Un neurologue répond

La myoclonie physiologique peut survenir au moment de l'endormissement et lors des phases précoces de sommeil, explique le Manuel MSD. Elle peut être focale, multifocale, segmentaire ou généralisée et peut ressembler à une réaction de sursaut. Selon le Dr Olivier Sillam, neurologue qui s’est exprimé sur ce sujet dans une vidéo Tik Tok, “près de 70 % de la population peut expérimenter de temps à autre des myoclonies au moment de l’endormissement”. Il ne s'agit pas d'un phénomène pathologique. L’expert différencie les myoclonies positives, qui correspondent à “des contractions brèves et brutales d’un muscle ou d’un groupe musculaire induisant un mouvement” et les myoclonies négatives, qui sont au contraire un relâchement musculaire brutal. Mais alors, à quoi sont dues ces secousses qui surviennent au moment de s’endormir ?

Selon le Manuel MSD, les myoclonies peuvent être déclenchées par un stimulus (bruit soudain, mouvement, lumière, menace visuelle…) mais peuvent également survenir de manière tout à fait spontanée. Ainsi, lorsqu’elles sont déclenchées spontanément, les myoclonies peuvent être favorisées par différents facteurs. En effet, comme l’explique l’expert dans sa vidéo, plusieurs facteurs aggravent les myoclonies d’endormissement. Les voici :

Mais alors, quand faut-il consulter ? Selon le neurologue, il est préférable de voir un médecin lorsque les myoclonies d’endormissement sont associées à des troubles du sommeil, des mouvements anormaux dans la journée, des pertes de (...)

(...) Cliquez ici pour voir la suite