Publicité

"On ne doit pas faire ça" : Laetitia Casta élève la voix sur l'affaire Depardieu

Affaire Depardieu : Laetitia Casta élève la voix 
Laetitia Casta photocall du film
Affaire Depardieu : Laetitia Casta élève la voix Laetitia Casta photocall du film "Le bonheur est pour demain" lors de la 16ème édition du festival du film francophone (FFA) de Angoulême, France, le 24 août 2023. © Coadic Guirec/Bestimage - BestImage, COADIC GUIREC / BESTIMAGE

Remarquée l'an dernier pour son rôle de mère de famille désemparée dans le film "Le consentement", adaptation du récit de Vanessa Springora, Laetitia Casta a elle aussi décidé de s'exprimer sur "l'affaire Depardieu" - avec qui elle partage un film. On l'écoute.

Elle a pu côtoyer "le monstre sacré" du cinéma français dans Astérix et Obélix contre César. A la toute fin des années 90, elle y incarnait la charmante Falbala, amour inavoué d'Obélix. Aujourd'hui, sur le plateau de "Clique", Laetitia Casta n'hésite pas à s'exprimer à propos de Gérard Depardieu. On l'écoute.

Mouloud Achour a interrogé la mannequin et comédienne à propos de "l'affaire" Depardieu. Dans un reportage de "Complément d'enquête", on voit l'acteur accusé de violences sexuelles par 13 femmes commenter l'entraînement, à cheval, de jeunes filles, dont une enfant : "Les femmes adorent faire du cheval. Elles ont la chatte qui frotte sur le pommeau de la selle. C'est des grosses salopes. Si jamais il galope, elle jouit. C'est bien ma fifille !"

Des mots qui choquent Laetitia Casta. Elle commente : "Il n'y a pas de discussion à avoir là-dessus. Ce qui est mal est mal. La seule chose que je peux dire c'est que l'on n'abuse pas d'une personne plus faible que soi. On ne doit pas faire ça, de toute manière, à tous les niveaux..."

"J'ai traversé 25 ans de violences !"

"Je ne suis pas juge pour me permettre de donner mon avis là-dessus", a cependant modéré l'actrice, avant de poursuivre sur le même ton, naturellement alerte et concerné : "Mais j'ai traversé 25 ans de violences masculines, que ce soit de la misogynie, ou le fait de se sentir l'objet du désir de l'autre".

"Tout ce qu'il a...

Lire la suite


À lire aussi

Et si on (re)découvrait le meilleur rôle de Pierre Niney... Gratuitement ?
Les filles seraient plus féministes qu'avant... et les mecs plus "tradis" ?
"Insistant prédateur" : Faustine Bollaert relate sa rencontre avec DSK