Publicité

Qui est Nicole Belloubet, la nouvelle ministre de l’Éducation nationale ?

Une figure bien connue de la macronie, Nicole Belloubet succède à Amélie Oudéa-Castéra au ministère de l’Éducation nationale. Retour sur le parcours d’une ancienne socialiste, devenue macroniste, qui connaît bien les rouages de son nouveau ministère.

Une nomination surprise qui vient éteindre l’incendie. Quatre semaines après avoir été nommée à la tête de l’Éducation nationale, Amélie Oudéa-Castéra est remplacée. Une figure bien connue de la macronie reprend le poste : Nicole Belloubet devient la quatrième ministre de l’Éducation nommée depuis le début du second quinquennat d’Emmanuel Macron. Alors que François Bayrou (qui a déjà été ministre de l’Éducation national de 1993 à 1997) était pressenti pour rentrer au gouvernement, c’est finalement l’ancienne garde des Sceaux entre 2017 et 2020 qui prend les rênes de l’école. L’ironie du sort veut que ce ne soit pas la première fois que Nicole Belloubet suit François Bayrou. Déjà en 2017, elle prenait sa place au ministère de la Justice.

Une ministre qui connaît bien « la maison »

Dans son parcours, Nicole Belloubet s’est déjà maintes fois frottée au système éducatif. Juriste de formation, la nouvelle ministre débute sa carrière en tant que professeure agrégée en droit public. Elle a enseigné à l’université, puis à partir de 2008, elle a enseigné le droit communautaire à l’Institut d’études politiques de Toulouse, avant d’en présider le conseil d’administration. De même, la nouvelle locataire de la rue de Grenelle a eu des responsabilités dans le système éducatif, en devenant en 1997 rectrice à Limoges, puis à Toulouse de 2000 à 2005. Sa décision de démissionner de son poste de...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr