Les niveaux de pollution chimique désormais trop dangereux pour l’humanité ?

·1 min de lecture
Ces volumes de pollution chimique sont tels qu'ils ont franchi une « limite planétaire » et menacent l'équilibre naturel qui prévaut sur Terre.
Ces volumes de pollution chimique sont tels qu'ils ont franchi une « limite planétaire » et menacent l'équilibre naturel qui prévaut sur Terre.

L’équilibre naturel qui existe sur Terre depuis 10 000 ans est désormais menacé par la pollution chimique. Pesticides, plastiques, médicaments, tissus de synthèse… pas moins de 350 000 différents types de produits chimiques sont fabriqués dans le monde. Si tous ne semblent pas dangereux à titre individuel, le niveau de pollution global que leur production et leur diffusion engendrent serait désormais dangereux pour l’humanité. Telles sont les conclusions d’une étude menée par des chercheurs du Stockholm Resilience Centre et de l’université de Göteborg, publiée dans la revue Environmental Science and Technology, et relayée, le 18 janvier, par The Guardian.

Ces volumes de pollution chimique sont tels qu’ils ont franchi une « limite planétaire » et menacent l’équilibre naturel qui prévaut sur Terre. Ils perturbent les éco-systèmes mêmes qui sous-tendent le développement de la vie, en s’attaquant notamment à certains insectes, pour ce qui est des pesticides. Selon l’une des chercheuses ayant participé à l’étude, « la production de produits chimiques a été multipliée par cinquante depuis 1950. Et elle devrait encore tripler d’ici à 2050 », ce qui n’augure rien de bon pour la survie de ces éco-systèmes et de l’homme. Elle précise que « le rythme de production et de diffusion de ces nouveaux produits chimiques dans l’environnement ne permet pas d’assurer un espace sûr pour le développement de l’humanité ».

Une cinquième « limite planétaire » franchie

Si les effets n [...] Lire la suite

Notre objectif est de créer un endroit sûr et engageant pour que les utilisateurs communiquent entre eux en fonction de leurs centres d’intérêt et de leurs passions. Afin d'améliorer l’expérience dans notre communauté, nous suspendons temporairement les commentaires d'articles