Publicité

Noir, vert, blanc ou oolong : quel thé contient le plus de théine ?

La quantité de théine – un stimulant présent naturellement dans les feuilles du théier – varie selon le type de thé. Explications.

Depuis plusieurs décennies, le thé représente la boisson la plus bue au monde, juste après l’eau. À l’origine, les feuilles du théier, utilisées pour réaliser cette boisson, poussaient le long de l’Himalaya, entre l’Inde, la Thaïlande et la Birmanie, région où le thé est consommé depuis l’Antiquité. Après la récolte des feuilles, ces dernières sont séchées. Elles commencent alors à flétrir puis s’oxyder. Cette période d’oxydation va ainsi définir la couleur des feuilles et donc le type de thé. Plus l’oxydation est longue, plus les feuilles seront foncées. Parmi les principaux types de thé, il y a le thé noir, le plus populaire en Europe, qui représente environ 75% de la consommation de thé mondiale. En Asie, notamment au Japon et en Chine, c’est le thé vert qui prime.

Le thé : une boisson ancestrale aux multiples bienfaits

Une tasse de thé renferme de nombreuses vertus bénéfiques pour la santé, grâce aux antioxydants contenus dans les feuilles. Ils permettent de lutter contre le stress oxydatif à l’origine du vieillissement des cellules. Le thé contient également des composés photochimiques qui contribuent à renforcer le système immunitaire, et jouent ainsi un rôle dans la réduction du risque de nombreuses maladies. Enfin, la théanine est un acide aminé présent dans le thé, qui aide à se détendre et réduire le stress. Boire du thé quotidiennement aiderait également à la perte de poids, mais aussi à...

Lire la suite de l'article sur Elle.fr

A lire aussi